Le pensionnat Heïki

Un pensionnat comme les autres. Et pourtant... Il est ouvert à tous mais attention, on peut parfois se brûler quand on est trop près du feu...
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Hello everybody!

Aller en bas 
AuteurMessage
Gwendoline Tanaka

Gwendoline Tanaka

Féminin Nombre de messages : 7
Age : 25
Localisation : Dans les couloirs de mon esprit...
Date d'inscription : 15/08/2006

Hello everybody! Empty
MessageSujet: Hello everybody!   Hello everybody! EmptyMer 16 Aoû - 19:25

Gwendoline arriva en bus dans ce pensionnat. Elle n'aimait pas prendre la voiture, bien qu'elle avait les moyens de s'en payer une. Elle préfèrait pouvoir discuter avec d'autres gens que de restée seule dans une caisse de métal et en plus, elle n'avait pas à rester attentive. Donc, se fut le bus. Bon, il y avait bien un inconvénient: ses valises. Celle-ci prenait beaucoup de place dans l'espace restreint de l'habitacle où se trouvait les passager. Ceux-ci n'étaient pas de très bonne humeur en plus. Ca allait ourner en bagarre général si elle ne trouvait pas un endroit où ses bagages ne gêneraient personne. Après longues et mûres réflexions, elle les empilla sur ses genoux et à ses pieds.

*Si ils sont pas content, ils vont me voir quand je suis en colère...*

Gwen était normalement joyeuse mais aussi très versatile. Et quand la jeune femme, du haut de ses dix-neuf printemps, s'énervait, il valait mieux être loin, très loin de là. Mais Gwen ne s'énerva pas car elle était déjà au pensionnat. Elle descendit du bus, ses valises à la main et les traîna juqu'à l'entrée. Pas mal comme endroit. Elle poussa la porte et se retrouva dans un magnifique hall. Cet endroit lui plaisait décidément!
Il y avait un jeune homme, très grand. Il devait avoir aux alentours de dix-sept, dix-huit, pas plus. Mais dieu! Il était vachement grand! Pas loin du mètre 85 selon les observations de Gwendoline. Il était "taillé en pyramide" comme aurait dit Mira, son ancienne petite amie avec qui elle avait rompu il y a deux semaines. Musclé en bas, maigre en haut. Son visage est légèrement arrondi mais plutôt fin en général. Et celui-ci est d'une blancheur impressionante. Mais ses yeux compensent le reste. D'un bleu violacé assez... particulier, ceux-ci étaient magnifique. Ses cheveux allaient parfaitement bien avec le reste du visage, étant d'une teinte jaune-gris pâle. Bonne longueur de cheveux (ni trop court, ni trop long). Avec un bassin légèrement élargi, le tout lui donnait des airs un peu féminins.
Il avait un style vestimentaire bien à lui apparement. En haut, une chemise assez...courte seulement attaché par deux boutons et un baggy noir. Il avait aussi une sorte de tatouage sous l'oeil... un code-barre ou quelque chose dans la même style. Plutôt étrange comme choix. Conclusion: Pas mal.
Gwen ne s'attarda pas et entra dans la hall. Elle déposa ses valises sur le sol et regarda un peu autour d'elle. Le hall était assez grand, bien décoré. Gwendoline n'était pas spécialement attirée par le luxe mais elle aimait que se soit bien décoré. Gwen se laissa tomber sur une de ses valises. Elle ne tenait plus sur ses jambes. Elle croisa les jambes avant d'ajouter à l'attention du jeune homme:


"Gwendoline Tanaka. Gouine et fière. A qui ai-je l'honneur?"

Voilà comment se présentait Gwen. C'était clair, bref et précis. Et elle attendrait une réponse de la part de son interlocuteur.[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Lixy Horaku
Pensionnaire
Lixy Horaku

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 30
Date d'inscription : 14/08/2006

Hello everybody! Empty
MessageSujet: Re: Hello everybody!   Hello everybody! EmptyJeu 17 Aoû - 23:11

Flânant dans les couloirs, comme il était rare de le voir faire en dehors d'Heïki, Lixy se retrouva dans le hall. Il aimait bien cette pièce. Après tout, c'était la première que l'on voyait en entrant. Et cela était flagrant . Un tel décor. On aurait dit une salle de bal. Comme celle où Lixy avait annoncé à Leeny qu'il éprouvait pour elle plus qu'un simple amour fraternel. Où il avait dansé avec elle, et où il l'avait embrassée tendrement.
Cela remontait à loin. Très loin même. Il fallait l'avouer. Puis, maintenant, il semblait s'être acclimaté à cet endroit. Et il y était pour une année, à peu près, alors il fallait bien sûr qu'il apprécie l'endroit... Aujourd'hui il était habillé normalement. Une chemise violacée, un baggy noir, plutôt large et porté très bas, et sa veste sombre. Bien sûr, il n'avait pas effacé son tatouage. Bien sûr, il le gardait précieusement. En fait, c'était la seule chose qui le raccrochait encore à ses amis. Qui étaient si loin. Mais en même temps, c'était son choix. Alors il faisait avec.

Puis il vît une charmante jeune femme. De peu plus âgée que lui. Peut-être dix-huit, dix-neuf, voir vingt ans. Elle était très appréciable, même si son style vestimentaire laissait un peu à désirer pour une femme. M'enfin. Encore une jeune femme. Une lesbienne, à en croire l'expérience de Lixy.
Cette jeune femme le dévisagea. Qu'avait-il de si intéressant pour qu'on le regarde avec autant d'attention? Après tout, ici il n'était ni plus ni moins un garçon quelconque. Plutôt efféminé, certes, mais quelque peu commun. Il n'était plus la superstar ici. Et même s'il parlait d'EC, à part les japonais peu de gens connaîtraient. Son regard était sulfureux. Très attirant. Mais elle était plus ou moins sexuellement homosexuelle. M'enfin... Pas grave, il pouvait toujours sympathiser, au cas où...
Lorsqu'elle se présenta, Lixy toussota. Elle était très directe. Une très bonne qualité. Et elle lui avait demandé qui il était. Alors il s'approcha un peu. Et, à présent à quelques mètres de la jeune femme, il avait tout le loisir de l'admirer. Si elle avait porté une jupe t'aurais tout vu! Oui, merci Vihl, j'avais remarqué... Gwendoline Tanaka, charmant. Ainsi, c'était une japonaise. Ayant un nom peu commun dans son pays. Néanmoins, il en fît abstraction, et écouta le reste. Gouine, et fière, hein? Hyuren manqua de répondre de suite, mais se retînt à temps. Il mourait d'envie de lui répondre une chose qui aurait sûrement plu à la femme, ou pas.
C'était enfin à son tour de se présenter, alors il le fît dans les coutumes et autres diverses politesses.


"Moi? Je m'appelle Alexis Hyuren Karay-Delcourt Horaku. Mais retiens simplement Lixy Horaku. Chanteur en mise au vert. Hétérosexuel et fier aussi. Tu dois satisfaire beaucoup de femmes, Gwen. Je suis sûr que ta vie est plutôt facile. Et que tu profites de la vie. Néanmoins permets moi de satisfaire ma curiosité, quand même. Tu sembles être plutôt sportive. Mais très bien formée. Très attirante, mais pas aguicheuse. Très sensuelle, mais pas vulgaire. Et tu as au plus vingt. Voir vingt-et-un ans. L'homosexualité est un belle chose, surtout pour les femmes. Qui sont belles, douces et en même temps terriblement destructrices. Mais laisse moi croire que ton être ne serait pleinement satisfait une fois seulement que tu auras pu découvrir les horizons masculins..."

Il était très sincère dans ses propos, et n'espérait pas draguer ou séduire la jeune femme pour la mettre dans son lit. Loin de là. Il respectait son homosexualité, mais trouvait juste dommage que ce soit sur une si belle femme.
Il la regarda plus en détail, après s'être assis près d'elle. Elle n'était pas négligée, et plutôt soignée même. Elle portait un t-shirt simple, mais assez moulant pour laisser transparaître ses formes. Vraiment parfaites.
Néanmoins, Lixy se releva, et continua, puisque son but n'était pas de la mettre dans son lit, sachant qu'une lesbienne avec un homme était toujours plutôt mal intentionnée


"M'enfin, il est vrai que je me mèle de choses qui ne me regardent pas. Alors je vais te laisser et retourner à mes occupations. Qui soit dit au passage n'ont rien d'un jeu de séduction..."

Il se retourna, et sourît. Il venait de faire une belle rencontre, et avait déjà hâte de lui reparler. Finalement, il reptrît sa marche, lorsqu'il fut quelque peu interrompu. Une voix, puis une sensation sur son bras. Tiens...?
Revenir en haut Aller en bas
Gwendoline Tanaka

Gwendoline Tanaka

Féminin Nombre de messages : 7
Age : 25
Localisation : Dans les couloirs de mon esprit...
Date d'inscription : 15/08/2006

Hello everybody! Empty
MessageSujet: Re: Hello everybody!   Hello everybody! EmptyVen 18 Aoû - 0:02

Gwen attendait sa réponse, trouvant quelque chose à regarder surs ses ongles coupés court et rongés pour la plupart. C'était au tour du jeune garçon de l'observer. Gwendoline avait plus ou moins l'habitude de ça.

"Moi? Je m'appelle Alexis Hyuren Karay-Delcourt Horaku. Mais retiens simplement Lixy Horaku. Chanteur en mise au vert. Hétérosexuel et fier aussi. Tu dois satisfaire beaucoup de femmes, Gwen. Je suis sûr que ta vie est plutôt facile. Et que tu profites de la vie. Néanmoins permets moi de satisfaire ma curiosité, quand même. Tu sembles être plutôt sportive. Mais très bien formée. Très attirante, mais pas aguicheuse. Très sensuelle, mais pas vulgaire. Et tu as au plus vingt. Voir vingt-et-un ans. L'homosexualité est un belle chose, surtout pour les femmes. Qui sont belles, douces et en même temps terriblement destructrices. Mais laisse moi croire que ton être ne serait pleinement satisfait une fois seulement que tu auras pu découvrir les horizons masculins..."


Et voilà, il avait tout faux presque sur toute la ligne. Seuls certains points lui donnaient raison: son âge et le fait qu'elle profitait de la vie. Et aussi sur l'homosexualité des femmes. Non, Gwen ne devait pas satisfaire beaucoup de femmes. Elle n'avait eu que trois véritables amours dans sa vie et puis, elle n'avait pas le temps d'entretenir ses relations. Gwendoline N'était jamais au studio, trop occupée pour prendre le temps de pasé à la maison.
Non, Gwen n'avait pas la vie aussi facile que ça. Enfin, c'est vrai, elle avait maintenant les moyens de vivre aisément. Très aisément. Mais elle avait été obligé de voler pour survivre. Ca avait été le plus dur en plus du fait qu'elle était presque tout le temps seule dans la rue. Ca c'était un peu arrangé lorsqu'elle avait pu s'acheter un petit studio.
Gwen n'aimait pas le sport. Elle détestait ça. Il ne fallait jamais lui demander de participer à un cours. Elle trouvait toujours le moyen d'y échapper. Elle était aussi raide qu'un piquet en béton et en plus, elle n'aimait pas passer une heure à faire des pitreries sur un tapis devant une assemblée de personne ne voulant qu'une seule chose: qu'elle se casse un bras ou une jambe. Charmant.
Gwendoline était très satisfaite sans garçons. Et puis, si c'était pour uniquement finir dans son lit, non merci! Gwen était convaincue que les hommes ne pensaient qu'à ça. Bien-sûr, elle était contre-dite de toutes parts mais elle était trop têtue pour changer d'avis.
Puis, Lixy vint s'asseoir à côté d'elle. Cela la fit sourire. Les hommes étaient-ils tous pareils? Toujours à essayer de draguer? Gwen espèrait bien que non. Néanmoins, le ton qu'avait emprunté Lixy était sincère, semblant être sans arrières-pensées. Il continua:


"M'enfin, il est vrai que je me mèle de choses qui ne me regardent pas. Alors je vais te laisser et retourner à mes occupations. Qui soit dit au passage n'ont rien d'un jeu de séduction..."

Lixy se tourna vers la jeune femme et lui sourit. Il allait partir. Gwen allait-elle le laisser sur ses idées reçues? Non, elle voulait lui dire que sa vie n'avait pas été facile, qu'elle n'avait jamais eu que trois relations dans sa vie et surtout, qu'elle détestait le sport! Il était déjà parti mais elle n'eut qu'à faire un pas et elle était à sa hauteur. Elle lui toucha la bras.

"Hey! Lixy! J'ai quelques rectifictions pour ton discours dont j'aimerais te faire part. Alors, de 1: Je n'ai jamais eu que trois relations sérieuses dans ma vie. Je n'avais vraiment pas le temps d'entretenir et de construire une relation durable. Rapport à mon "métier" qui m'empêchait d'être beaucoup chez moi. De 2: Si être orpheline de naissance, vivre treize ans dans un orphelinat, voler pour survivre dans la rue est pour toi une vie facile, alors oui, je vis très très facilement.De 3, je suis très satisfaite sans hommes. Il ne pensent qu'au sexe et ça ne m'intérêsse pas! Je sais ce que tu vas dire: C'est totalement faux! Les hommes savent faire pleins de choses que les femmes sont incapables de réaliser mais je suis trop têtue pour écouter ce genre de choses. Et le plus important: Ne me dis plus que je suis sportive. Je déteste le sport. faire des pitreries devant une assemblée de personne qui attendent avec impatience que vous vous cassez un bras ou une jambe ne m'a jamais plu. Voilà, c'est tout ce que j'avais à ajouter. C'était Gwendoline Tanaka, à vous les studios"

Une pointe d'humour pour clôturer, rien de tel pour mettre de bonne humeur Gwen.
Revenir en haut Aller en bas
Lixy Horaku
Pensionnaire
Lixy Horaku

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 30
Date d'inscription : 14/08/2006

Hello everybody! Empty
MessageSujet: Re: Hello everybody!   Hello everybody! EmptyMer 15 Nov - 21:36

La pointe d'humour de Gwen fit rire Lixy. Lui, le jeune chanteur, star japonaise longtemps enviée, mais surtout bien souvent déçue, reconnaissait bien là le genre de propos de tous les gens bornés et fiers. Cherchant toujours à avoir raison. M'enfin, certains gens naissaient comme cela, d'autres le devenaient. Il ne voyait plus vraiment la différence entre les deux, cependant. Puis, après tout, ce n'était plus tellement son problème. Puisqu'il avait connu une personne qui était comme cela : Son père. Depuis sa mort, il ne cherchait plus rien, seulement l'amour de ses proches, et plus le reste de l'univers.
Aujourd'hui, il était de bonne humeur, et l'humour, certes minable, de Gwendoline, le fit rire. Il se moquait un peu, mais riait de bon coeur. Et puis, lorsqu'elle lui raconta tout ce qui n'allait pas dans sa vie, il réprima une envie de rire. Puisqu'il n'était pas psychologue, et déballer ses problèmes à un inconnu était vraiment une chose inconsidérée. Néanmoins il éprouvait de la compassion pour elle. Puisque lui avait eu une belle vie. Et que malgré cela, il se sentait toujours mal. Pour des choses tellement stupides. Mais bon, être renié par son père, jalousé par des amis, et tabassé pour sa célébrité, c'était pas la joie. Alors il pouvait comprendre que tout n'était pas rose, mais de là à tout déballer à un inconnu...


"Eh bien, pour continuer sur ta lancée, n'avoir que trois relations ne signifie pas n'attirer le regard que de trois personnes. Je peux affirmer que tu as sûrement eu plus de succès que ce que tu penses, mais hélas tu n'en as pas profité. Ou peut-être heureusement. Sinon tu ne serais pas la... Enfin bref.
Ensuite, entre être orpheline de naissance et être orphelin affectif, je préfère la première solution. Parce que bon, c'est quand même une chance de ne pas connaître ses parents, dans certaines conditions. Ensuite le vol est sûrement venu pour une raison bien particulière. Une fugue de cet orphelinat dans lequel tu as grandi? POur moi ce n'est ni une vie facile, ni la pire des vie. Donc je ne me suis pas tant trompé que cela.
Et puis, que tu aimes ou non le sport, tu es sportive, c'est tout. Pas besoin d'aimer le sport pour savoir courir. M'enfin, ceci étant dit, il est vrai que tu as le droit de ne pas aimer le sport. Sur ce, merci de ces précieuses indications, j'en prends bien note."


Finissant ses mots, il se retourna. Il n'était pas homme à discours, et était de bonne humeur, alors il préférait ne pas continuer à tergiverser, si la jeune femme campait sur ses positions. Mais elle ne voulait pas perdre de temps, visiblement, et ne semblait pas être capable de s'y retrouver.
Il était vrai que le pensionnat était gigantesque, et puis bon, les femmes avaient un sens de l'orientation moins développé que les Hommes, selon les dires...

Il s'arrêta néanmoins un moment, puis prit un sourire sur son visage. Il tourna la tête vers la jeune femme, s'approcha un peu, et ajouta


"Quel idiot, j'allais oublier...
Les Hommes ne pensent peut-être qu'à ça, mais à mon avis beaucoup de femmes pensent plus au sexe que nous, pauvres êtres humains. Et puis, c'est dans la nature de l'Homme de penser à se reproduire, même si, dans mon cas, j'ai décidé de laisser tomber cette idée depuis que je suis ici. Et paradoxalement c'est ici, où personne ne me connaît, que je suis le plus abordé... Va savoir ce que les gens ont dans la tête.
M'enfin, tu dois être fatiguée, non? Les chambres sont à l'étage, à l'escalier au bout du couloir. Ce n'est pas difficile de s'en souvenir.
Sayonara, Gwen Tanaka."


En parlant de ces fameux escaliers, il se dirigea vers ceux-ci, avec un regard plutôt triste. Etait-ce le souvenir des femmes qui l'avait fait perdre son sourire? Etait-ce son choix? Ou était-ce simplement le fait que plus aucune femme ne lui faisait vraiment envie. PLus aucune, depuis cette trahison...

"Forever Love, hein..."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Hello everybody! Empty
MessageSujet: Re: Hello everybody!   Hello everybody! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hello everybody!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pensionnat Heïki :: {~Le pensionnat ~} :: ~>Le hall-
Sauter vers: