Le pensionnat Heïki

Un pensionnat comme les autres. Et pourtant... Il est ouvert à tous mais attention, on peut parfois se brûler quand on est trop près du feu...
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Stupide girl...

Aller en bas 
AuteurMessage
Emeline Suou
Admin
Emeline Suou

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 28
Localisation : Avec quelqu'un ou seule
Date d'inscription : 28/05/2006

Stupide girl... Empty
MessageSujet: Stupide girl...   Stupide girl... EmptyJeu 10 Aoû - 21:53

Emeline avait couru le plus loin possible de cette maudite chambre 7. Mais où allait vraiment ? Que faire ?? Rien ne pourrait lui changer les idées. Lui… Lui…
Tout d'abord elle voulu s'égarer dans les couloirs mais elle les connaissait par cœur quel intérêt. Elle regarda par la fenêtre et vit le parc. A cette heure-ci personne n'avait idée d'aller là-bas. Emeline se dirigea vers le hall pour aller au parc. Mais elle pleurait et ne voulait pas qu'on la voit alors elle passa par la petite porte arrière que personne ne connaissait vraiment.
Emeline marcha lentement, le plus lentement possible histoire de stagner un peu pour ce calmer. Elle regarda le pensionnat. On pouvait voir la fenêtre de la chambre 7. A cette pensée quelque peu banale, le cœur de la petite Emy se serra. De toute manière, il ne regarderait pas par la fenêtre, il sera bien trop occupé pour cela... Et puis, on ne recherche jamais une fille aussi insignifiante qu’Emeline… Surtout pas un homme comme lui.
Emy lâcha des yeux le pensionnat et continua sa route triste et perdue. Après avoir marché un peu plus elle s'assit sur l'herbe. Elle ramena ses jambes contre elle et posa sa tête sur ses genoux. Elle versa le plus de larmes possible pour écouler sa peine. Ses épaules suivaient le rythme de sa respiration saccadée à cause des larmes.
Pour Emy ses larmes semblaient lui brûler la peau sur leurs passages. Rien ne lui semblait plus pénible que ce qu’elle vivait. Elle le connaissait depuis combien de temps, quelques heures grand maximum et pourtant elle pleurait comme si elle avait perdue le Mr. Right que recherche toutes les filles. En fait, elle avait perdue son Mr. Right.
Emy se laissa tomber. Les yeux pleins de brume elle regarda le ciel, il semblait ne plus avoir de vie, plus de couleur, comme le cœur d’Emeline à cet instant là et pour le temps qu’il reste. Elle aurait aimé aller le voir lui dire à quel point elle souffre, à quel point elle l’… Mais il semblait qu’Emy n’intéressait pas ce jeune homme. Que fallait-il faire pour lui plaire ? Devenir ce qu’elle ne veut pas. Elle savait très bien à quoi cela menait et n’avait pas envie. Et puis elle tenait à ses principes. Ses principes qui viennent de la rendre malheureuse.
Emy se redressa brusquement, tellement brusquement qu’elle eut un léger vertige. Elle aurait voulue hurler sa douleur ma sa voix seule n’aurait pas suffit. Même toute les voix du monde n’aurait pas suffit à apaiser sa peine. Elle plaça ses deux mains sur son.


_J’AI MAL !!!!! J’ai si mal… Pourquoi ai-je si mal…

Emy n’avait plus aucune force. De le voir ainsi, avec une autre l’avait anéantie. Qu’avait-elle de plus ?? Elle était plus docile mais rien ne s’obtient avec facilité en ce monde que ne sait pas ça… En fait le plus stupide c’était qu’elle ne lui en voulait pas, elle s’en voulait. Elle s’en voulait de ne pas avoir fait ce qu’il fallait pour pouvoir le garder. Elle s’en voulait tellement de ça… Mais on ne revient pas en arrière on assume ou on tombe et pour Emy le plus simple s’était de tomber… De tomber le plus profond possible histoire de se laisser mourir à petit feu. Ca n’aurait pas était pas la première fois. Mais la première fois pour un garçon. Elle tenta à maintes reprises de sortir le visage de ce beau jeune homme de sa tête, mais rien n’y faisait il y rester. C’est comme-ci il était gravé dans sa mémoire et dans son cœur pour y rester jusqu’à la fin. Mais c’était quand la fin pour elle ?? Bientôt, elle espérait que ça serait bientôt elle ne supporterait pas cette douleur éternellement. En fait le plus dur, ce serait de voir Shinzo au bras d’une autre fille et ne faire partit que de son paysage. N’être qu’une page de son histoire. Elle s’assit dans une position plus confortable et se frappa la tête plusieurs fois.

_Je deviens folle… Je suis folle… de ce gars…

Dure vérité, elle qui s’était promis de ne plus tomber dans le piège de l’amour. En fait, elle n’est pas tombée dedans : elle s’y est jeté tête en avant. Elle aurait mieux fait de faire à son habitude, s’éloigner des garçons et ne pas lui adressait le moindre mot mais l’erreur était déjà commise.
Mais quelle était son erreur ?? Elle avait juste succombée au charme d’un beau jeune homme qui n’en avait rien à faire de sa petite tête. Cette petite pensée provoqua une vague de tristesse en Emy qui fondit en larmes pour la énième fois. Heureusement il n’y avait personne… Mais si seulement il était là… Juste là, pour elle… Faut pas rêver non plus.
Les larmes ne voulaient plus s’arrêter et le cœur d’Emeline hurlait encore et encore sa douleur…

_________________
¤*¤
Mon coeur est à toi, mais mes pensées m'appartiennent toutes. Et à cela rien n'y changera.
¤*¤
You want to know me??
Revenir en haut Aller en bas
https://pensionnat-heiki.forumpro.fr
Shinzo Makamaki
Pensionnaire
Shinzo Makamaki

Masculin Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Somewhere in Heïki
Date d'inscription : 01/07/2006

Stupide girl... Empty
MessageSujet: Re: Stupide girl...   Stupide girl... EmptyVen 11 Aoû - 12:49

Cela faisait une heure depuis qu'Emeline était entrée...

Shinzo se promenait dans le parc. Le regard dans le vide, les yeux enlarmés. Il ne savait pas ce qui lui arrivait. Pas du tout. Pourquoi... Comment... Emy... Son coeur battait la chamade, rien qu'en pensant à elle. Elle avait décidément tout à lui apprendre. Et lui de même. Déjà, elle devait lui apprendre à retrouver son chemin. Car il fallait l'avouer, il ne savait pas où il mettait les pieds. Ne savait pas par où il devait aller.
La nuit était claire. Les étoiles brillaient de mille feux, et la lune éclairait le visage désemparé du jeune homme. Il faisait frais. Plutôt froid, même. Alors Shinzo était sorti avec son manteau long. Une grosse fourrure noire, mais pas tellement féminine. Au moins avec cela, il ne risquait pas de tomber malade. Sur la tête, il avait son chapeau. La réplique de celui du plus grand pirate. Et il avait amené un parapluie. Comme s'il savait qu'il pleuvrait. En même temps, c'était pas difficile de savoir quel temps il ferait. Vu qu'il y avait de légers nuages qui se rapprochaient. Et à ce rythme là, il tomberait des gouttes dans moins de dix minutes. Sauf que dans son coeur les gouttes étaient déjà tombées. Il se sentait tellement lourd, tellement impur... Tellement... Amoureux...

Un pied devant l'autre, ne rien faire d'autre. Cela ne valait pas la peine de faire une bêtise. Le parapluie, fermé, sur l'épaule, il observait les astres, si nombreux au dessus de sa tête. Son père lui avait raconté une fois que chaque astre était une personne qui pensait à toi. Que chacun avait une vision différente des astres.
Et Eirey en voyait beaucoup, mais son étoile du berger manquait à l'appel. L'étoile qu'il voulait le plus voir briller ne se montrait pas. Cette étoile, c'était Emy. Il ne la voyait pas. Il pensait que la jeune femme ne voudrait plus jamais le revoir. Il redoutait le pire... Et son coeur en bavait, à cette pensée. Emeline, où es-tu? Laisse moi te rejoindre...
Puis la pluie commença à tomber. Mince, il fallait sortir son parapluie... Ce qu'il fît. Il était plutôt grand, et il y avait largement la place pour plus d'une personne. Mais hélas, il se retrouvait tout seul. Encore troublé. Sauf que cette fois il ne répèterait pas l'histoire. Pas de Kitty cette fois... Pas d'injustice à réparer...
Mais il n'y avait pas Miss Suou, non plus... Elle n'était pas la. Et il aurait aimé la voir. L'entendre, et la retenir... Il en avait été incapable avant, pétrifié par ses sentiments, qui lui étaient nouveaux depuis les adieux avec Kaina et Cecilia.
Un bruit... Un bruit se faisait entendre. Un peu étouffé, mais on aurait dit... Des pleurs... Domaki voulait en avoir le coeur net, et se rassurer. Alors il courut. Se rapprocha du bruit. Puis s'arrêta brusquement. Il ne fallait pas faire de bruit... Il avança donc doucement. Et il la vît. Elle était en tenue plutôt légère. La tenue qu'elle avait tout a l'heure... Son pyjama peut-être? Mais que faisait-elle en pyjama? Pourquoi était-elle venue le voir comme ça...? Néanmoins, elle devait être gelée. Alors il enleva son manteau, et le posa sur les épaules de la jeune adolescente. Ele n'était vraisemblablement pas parfaite. Loin de là. Mais pour lui, ce lot de qualités ou de défauts à découvrir en feraient une personne parfaite à ses yeux. ..


"Tu vas attrapper froid, si tu restes comme ça ici..."

Et comme pour lui montrer qu'il ne voulait pas la voir partir, il planta le parapluie dans le sol, pour les couvrir, et prît Emy dans ses bras. Il la serrait fort contre lui, pour lui donner un peu de chaleur, et surtout pour ne pas la laisser partir. Néanmoins les mots ne venaient pas. Les larmes, elles, n'avaient aucune difficulté à couler. Il était tellement heureux de la serrer dans ses bras, et tellement triste pour ce qu'il avait fait...
Mais son coeur lui dictait à présent tout. Il se refusait à écouter autre chose. Au diable ses principes, s'il devait à nouveau faire face à cela. Pour Emeline, il était prêt à faire une entorse à son propre règlement. Il lui avait écrit une lettre, qu'il avait emporté dans son manteau, mais finalement il ne lui donnerait pas. Les gestes étaient bien plus significatifs que les mots. Et il approchait son visage de celui de sa jeune amie. Cette fois plus de jeu. Il ne jouait plus. Et il posait ses lèvres sur celles d'Emeline. Ses yeux étaient fermés. Il profitait de cet instant magique, sans doute le plus difficile à atteindre... Un premier baiser amoureux, et déjà un coeur enflammé...
Serrant Emy avec tendresse il n'interrompît pas ce baiser. C'était beaucoup trop précieux... Ainsi, un petit moment passa, où, par ses gestes, il montra à Emy qu'elle était bien plus que la petite ado chétive que tout le monde pouvait voir... A ses yeux... Elle était l'amour...
Finalement, il interrompit ce baiser. Non pas pour parler, mais pour profiter de cet instant dans le silence. Il ne savait pas comment elle réagirait. Ni même si elle était heureuse... C'était à elle de choisir... Elle avait en main toutes les cartes, mais aussi le coeur du jeune japonais...


Dernière édition par le Sam 12 Aoû - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emeline Suou
Admin
Emeline Suou

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 28
Localisation : Avec quelqu'un ou seule
Date d'inscription : 28/05/2006

Stupide girl... Empty
MessageSujet: Re: Stupide girl...   Stupide girl... EmptySam 12 Aoû - 0:06

Combien de temps était-elle restée assise dehors et seule ?? Emy elle-même n’en savait rien. Elle avait perdue toute la notion du temps depuis… On savait quoi…

Emy était restée à la même place sans bouger. Juste les larmes étaient mobiles depuis tout ce temps. Elle savait pertinemment ce qui lui arrivait, ce n’était pas la première fois qu’elle déprimé ainsi pour un garçon mais c’était la première fois que c’était aussi fort. Comment avait-il fait ce prodige ?? En quelques heures il avait réussit à passer toutes les barrières qu’Emy s’était mise pour ne plus tomber amoureuse. Il l’avait fait involontairement, c’est certain, mais il l’avait fait contre le gré d’Emy.
La nuit était tout de même assez avancée. Elle ne s’en était pas rendu compte mais elle avait passé beaucoup de temps à pleurer. Il faisait un peu frisquet mais pas assez pour qu’Emeline se décide à rentrer au pensionnat. Elle savait très bien que le temps aller faire des siennes mais c’était aussi son humeur, voyons comment le ciel va nous préparer ça. Elle aurait bien aimé une averse. Ou plutôt un orage avec beaucoup de tonnerre. Mais le temps n’est pas fait sur commande, comme le cœur de Shinzo. C’est dommage, elle aurait bien aimé le faire souffrir un peu. Le faire souffrir autant qu’elle souffre serait le bon mot. Mais le faire souffrir ne serait pas la meilleure chose à faire… Elle aurait voulue autre chose de sa part mais chose impossible. Il ne savait même pas qu’elle était là.

La pluie se mit peu à peu à tomber et ce n’était pas plus mal. Le ciel avait prit l’état du cœur d’Emy. Ce petit cœur déchiré comme une feuille pour un seul et unique garçon. Mais un problème se posait : Emy n’avait rien pour se protéger de la pluie. Et puis ce n’est pas grave. Trempée par ses larmes ou celle du ciel, ça revient au même : trempée.
Emy n’avait pas la force de se lever et de s’abriter. Et puis qui allait voir pour parler, intérieur ou extérieur c’est la même. Le seul truc qui change c’est qu’elle ne serait pas mouillé et qu’elle aurait plus de change de croiser Shinzo.
Emy n’entendait pas un bruit et ne voulait pas en entendre sauf celui de la pluie et de ses pleurs. Si un bruit environnent venait à la déranger elle partirait au plus vite. Mais, en fait, elle se doutait bien qu’elle n’entendrait rien à cause de la pluie. Elle serait pitoyable un point c’est tout. En plus elle portait un ensemble léger, qui ressemblait plus à un pyjama qu’autre chose. Mais bon, elle aimé bien cette tenue, on s’y sentait libre même si là, elle était emprisonnée dans son petit cœur souffrant.
Sa tenue était peut être trop légère pour les circonstances, il faisait tout de même froid. Soudainement, elle sentit une douce chaleur sur ses épaules. Mais pourquoi ? Elle vit Shinzo et en fut surprise. Elle qui voulait l’éviter, c’était raté.


_Au moins j’attraperai une pneumonie je mourrai dans la souffrance, le sentiment qui me représente le plus en ce moment…

Emeline aurait aimé se lever et partir le plus loin possible de lui. Il l’avait anéantie et voilà maintenant qu’il s’inquiète et prends soin d’elle. Belle comédie. Mais en était-ce vraiment une ?? Emy voulait encore garder un tout petit d’espoir… Mais elle savait très bien que cet espoir était bien inutile… Il ne l’aimait pas le moins du monde, peut être en tant qu’amie mais pas plus. Et ça, elle en était certaine. Pourtant lorsqu’il la prit dans ses bras, le doute s’installa dans sa tête. Pourquoi prendre cette peine ?? Elle n’était pas comme les autres, elle ne se donnerait pas. Mais il la serrait tellement fort que ça lui donnait l’impression qu’il voulait la garder. Peu probable dans la tête d’Emy, et pourtant…
Pour l’instant elle se fichait pas mal de ce qu’il se passait, elle profitait de ces quelques instants. Elle était dans les bras de Shinzo, ses bras si chaud qui tentaient de réchauffer son corps déjà si froid. Elle profitait des ces instants où elle pouvait le garder contre elle sans avoir à… Elle profitait et c’est tout. Rien de plus, rien de moins. Mais pourquoi pleurait-il ?? Qu’avait-elle encore fait de mal ??Qu’avait-il ?? Elle aurait voulu poser ses questions mais elle ne dit mot. De toute manière pourquoi devrait-elle s’inquiéter pour lui ?? Pour aucun raison… Si, une, parce qu’elle l’adorait au plus au point.
Devait-elle écoutait son cœur où devait-elle se taire… Voilà à quoi elle pensait… Que faire dans ces instants, c’était bien la première fois qu’elle se retrouvait dans une telle position. Il faut dire que les garçons et elle ça n’a jamais était génial. La seule fois où ça aurait pu marcher, elle a craché à la figure du garçon en question car elle avait bu un verre en trop… Enfin bon maintenant qu’on y est, on y est… Elle était à peine sortit de ses pensées qu’elle vit le visage de jeune homme s’approchait. Elle ne savait pas trop, en fait elle savait exactement, ce qu’il voulait faire. Mais cette fois il n’y avait pas d’échappatoire et puis autant en profiter, ça n’arriverait pas si souvent que ça. Les lèvres de Shinzo prirent possession de lèvres d’Emy. Sincèrement, pour la première fois, Emy avait l’impression d’être vraiment heureuse. Et les lèvres de Shinzo… Un véritable délice… Le cœur d’Emy ??? Sur un nuage.
Le simple fait d’être dans les bras de Shinzo aurait suffit à la rendre plus heureuse mais ce baiser la comblé. Elle garderait ça en mémoire le plus longtemps possible. Tout le temps serait le mieux. Emy comprit grâce aux gestes de Shinzo qu’elle n’était pas rien à ses yeux. Bien au contraire.
Emeline aurait aimé que cet instant dure toute l’éternité histoire de la garder pour elle seule mais on ne peut pas trop demander non plus. Leurs lèvres se séparèrent à grand regret. Emeline respecta le silence après… En repensant à ce qu’elle venait de faire elle rougit et dans ses yeux trônaient des petites étoiles. Elle était heureuse à un tel point. Arriverait-elle à revenir à la réalité ?? Oh que oui ! Il le fallait.
C’est avec difficulté qu’elle revint à la réalité. Elle regarda Shinzo calmement. Elle lui sourit le plus simplement possible. Shinzo relâcha un peu son étreinte, surement involontairement. Ainsi Emy put facilement lui donnait une claque. Pas magistrale, mais presque.


_Ca, c’est pour m’avoir fait mal… Et ça pour mon petit plaisir…

Emy sauta au cou de Shinzo ce qui eut pour effet de les faire tomber sur l’herbe humide. Emeline regarda Shinzo un sourire aux lèvres. De tout son cœur et avec le plus de sincérité elle l’embrassa…

_________________
¤*¤
Mon coeur est à toi, mais mes pensées m'appartiennent toutes. Et à cela rien n'y changera.
¤*¤
You want to know me??
Revenir en haut Aller en bas
https://pensionnat-heiki.forumpro.fr
Shinzo Makamaki
Pensionnaire
Shinzo Makamaki

Masculin Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Somewhere in Heïki
Date d'inscription : 01/07/2006

Stupide girl... Empty
MessageSujet: Re: Stupide girl...   Stupide girl... EmptySam 12 Aoû - 14:28

Que pourrait-on donner pour vivre un moment pareil? Le monde entier, non? Plus, peut-être. Oui, plus...

Shinzo était heureux. Tellement heureux. En fait, il n'aurait jamais pensé l'être autant, avec une personne qu'il venait à peine de rencontrer. Il ne pensait même pas cela possible. Pour lui, le coup de foudre avait toujours été un prétexte pour simuler des sentiments. Il n'y croyait pas du tout. En fait, il était loin de croire à beaucoup de choses. Pour lui, l'amour était une alchimie qui se faisait au fil du temps. Pas suite à un regard. Et pourtant. Et pourtant...
Il semblait être amoureux. Il ne semblait pas l'être en fait, il l'était. Et ce n'était pas si désagréable, en fin de compte, le coup de foudre. Un si beau moment, alors qu'il n'y avait même pas vingt-quatre heures il était encore dehors. Seul. Peu importe ce qui arrivait. Il voulait être avec Emeline. La voir se réveiller le matin, s'endormir le soir. Partager des centres d'intérêt, savoir quelles sont ses fleurs préférées. Connaître son passé. Partager son présent. Et espérer faire partie de son avenir. Il y avait de quoi être aux anges. Et il l'était. Sur son petit nuage, il relâcha son étreinte. Involontairement, mais c'était le bonheur qui voulait cela.
Lorsqu'elle le giffla, Domaki n'eût pas le réflexe de ses portéger ou autre. C'était inutile. Après tout, c'était bien le droit d'Emy de lui rendre un semblant de douleur. Même s'il avait eu mal. Avant cette giffle. Et puis, il la méritait. Alors il n'allait pas réagir. Il se contenta de plonger son regard dans celui de la jeune adolescente. Il savait qu'il était fautif, alors il n'en ferait rien. Puis elle lui expliqua son geste. D'une phrase plutôt ambigüe


"Ca, c’est pour m’avoir fait mal… Et ça pour mon petit plaisir…"

Il n'eût même pas le temps de dire 'ouf' qu'Emy se jetait à son cou, le déséquilibrant. Et le parapluie tomba avec. Heureusement que la pluie était passagère. On pouvait voir les étoiles, à nouveau. Et surtout Emeline... Elle était radieuse. Ce sourire la rendait si belle... Il aimait voir qu'elle était heureuse. Et visiblement, c'était le cas. Puis elle l'embrassa, laissant parler son coeur. Ce baiser fut comme un électrochoc pour Shinzo. Il referma ses bras autour de la taille de la jeune femme, et lui donna plus que ce que n'importe qui aurait pu lui donner.
Il fît lui aussi confiance à son coeur, qu'il laissa parler. Et de toute son âme, il lui rendit ce doux baiser. Il était sincère, amoureux, et tellement doux...

Leur baiser dura un moment. Pas très long, mais inoubliable. Et Shizo allongea Emy sur son long manteau, qu'il devait laver, de toutes manières... Il la regarda. Un sourire aux lèvres. Il était heureux, et ça se voyait.
Ses yeux brillaient d'amour. Il ne refusait pas ses sentiments. Bien au contraire. Il l'aimait. Il voulait la voir souriante comme aujourd'hui. L'admirer. Son joli sourire, ses yeux brillants comme les étoiles. Elle devenait son étoile à lui. PLus brillante que n'importe quelle autre. A vrai dire, il ne voyait qu'elle. Il ne s'intéressait plus à ce qu'il y avait autour de lui.
Alors il avança doucement son visage, et embrassa à nouveau la jeune femme. Ce baiser était plein d'amour, de chaleur et d'affection. Cela semblait quand même étrange, mais c'était un moment magique. Pour rien au monde il ne l'aurait laissée filer. Cette Emy était devenue beaucoup trop précieuse à ses yeux. Et ce baiser le lui montra. Sa main passait dans ses cheveux, qui étaient si doux. Elle semblait tellement parfaite. Bien sûr, certains envieux l'auraient trouvé un peu maigrelette, mais il ne fallait pas se fier aux apparences car, même si elle n'était pas vraiment dans la normale, elle avait un corps tout à fait sublime. Un cou vraiment doux, que Shinzo embrassait avec passion.
Il ne fallait pas grand chose pour que les deux personnes soient en osmose. Puisque leur regard, une fois accroché, ne se quittait pas. Il la fixait, et se plongeait dans ses yeux. Elle pouvait en faire de même dans les siens. Et la chose qui dominait, dans ce regard, c'était l'amour. Il y avait bien sûr de l'envie. Car la tentation pouvait être grande, mais le jeune Eirey en faisait abstraction. Pour montrer à sa douce amie que même s'il avait des pulsions, par amour pour elle il les contrôlait. Par amour pour elle, il était prêt à tous les sacrifices. Et il le lui prouvait bien. En effet, il ne portait qu'une simple chemise sur le dos. Et on pouvait dire qu'il avait un peu froid. Mais il enveloppait Emy dans sa fourrure, pour qu'elle ne tombe pas malade. Et lui était resté dehors, pour la réchauffer au travers du manteau. Mais comme il était encore mouillé, aller dans le manteau n'aurait pas arrangé les choses. Alors il la réchauffait en restant à l'extérieur.

Sa main droite caressait le visage d'Emeline. Et tandis qu'elle repassait dans les cheveux de la jeune femme, il embrassa Emy, tendrement. Avant de lui dire ce qu'il voulait dire. Et c'était plutôt compliqué, en fin de compte...


"Tu es magnifique Emy... Tellement belle... Sache que... Eh bien... C'est bête, mais moi qui n'ai jamais cru au coup de foudre je suis en train d'en vivre un. Je t'aime Emy. Je t'aime à la folie. A en mourir. Et je veux que tu sois heureuse..."

C'était vrai. Il voulait son bonheur par dessus tout. Et il était prêt à tout. Même à la laisser, à se retrouver seul. Si cela pouvait la rendre heureuse, plus que ce qu'elle semblait être aujourd'hui... Il lui donnait son coeur, et espérait que celà suffirait à la jeune femme...
Revenir en haut Aller en bas
Emeline Suou
Admin
Emeline Suou

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 28
Localisation : Avec quelqu'un ou seule
Date d'inscription : 28/05/2006

Stupide girl... Empty
MessageSujet: Re: Stupide girl...   Stupide girl... EmptyDim 13 Aoû - 0:44

Emy, il y quelques instants, aurait donné tout l’or du monde pour ne pas être avec Shinzo. Maintenant elle échangerait ce moment pour rien au monde.

Emy était, non pas heureuse, mais euphorique. Ce n’était pas si souvent que ça arrivait, c’était même la première fois. Il faut dire que c’était tout nouveau pour elle, elle venait juste de le rencontrer et c’était étrange que ça marche. Elle n’aurait jamais cru ça possible. En fait elle ne croit pas en grand-chose (elle a déjà du mal à croire en elle-même…) alors ça y fait beaucoup. Mais croire au coup de foudre était pour elle déjà de l’histoire ancienne… Ce truc c’est impossible pour elle. Enfin, c’était impossible maintenant ça ne l’est plus.
Emeline avait connue le véritable coup de foudre et elle espérait bien que ce serait le premier et le dernier. Elle trouvait ses sentiments tellement forts qu’il lui semblait qu’elle ne pourrait jamais les oublier. En fait, elle ne les oublierait pas, elle ne le voulait pas. C’était ça qui ferait qu’elle aimerait toujours être avec Shinzo quelque soit ce qu’il est fait ou ce qu’il puisse faire. C’est ce qui faisait qu’elle voulait tout savoir de lui, qu’elle voulait toujours être toujours en sa compagnie et qu’elle voulait être avec lui jusqu’à la fin.

Emy se sentait bien audacieuse d’avoir sauté sur Shinzo et surtout de l’avoir embrassé mais elle ne s’en plaignait pas et lui non plus d’abord alors c’était parfait. Les bras de Shinzo autour de sa taille stressaient un peu Emeline. Elle n’était déjà pas très à l’aise avec un garçon alors ça, ça la rendait un peu plus nerveuse. Mais elle se laissa aller, le cœur ne guide-t-il pas toujours la bonne voie ?? Bon évidemment si il n’y a pas de sincérité ou de sentiments ça ne marche pas, mais ici il y avait les deux alors ça devait fonctionnait. Et ça fonctionnait à merveille, son cher Shinzo venait de lui rendre son baiser et ça c’était le meilleur de tout. Tout était parfait. Tout était amour, sincérité et douceur. Le rêve pour une fille quoi.

Leur baiser n’était pas très long mais ça suffisait amplement à rendre Emy heureuse. Par surprise Shinzo l’allongea sur le manteau. C’était surprenant mais amusent. Il était heureux et elle aussi, c’était génial.
De nouveau il l’embrassa, elle ne s’en lassait pas le moins du monde. Il était tous différents mais tous lui donnait toujours autant de sentiment et de plaisir. C’était tellement ahurissant, elle ne pensait pas que cela soit possible, que chaque baiser ait un gout différent du précédent, que chaque baiser ait le mérite de rester en mémoire. Pour rien au monde elle n’oublierait tous ces moments passés avec Shinzo. La main de celui-ci dans ses cheveux la fit frissonner. Le froid, ça et lui ça faisait beaucoup…

Emeline n’arrivait pas à lâcher du regard ce beau jeune homme devant ses yeux. Elle avait bien trop peur que si elle détourne le regard il disparaisse subitement. Une peur infondée bien évidemment mais qui l’effrayait tout de même un peu. Une peur vite submergée par l’amour. Pour l’instant pour la petite Emy tout n’était qu’amour et tout le tralala. Sincèrement dans cet état elle serait prête à tout… Enfin peut être pas à tout mais presque. Mais le plus étonnant c’était Shinzo, il n’avait encore rien tenté. Cela devait être un dur sacrifice pour lui mais c’était tellement mignon…
Emy regardait Shinzo qui ne portait qu’une simple chemise. Elle était emmitouflée dans la fourrure de Shinzo et lui il devait mourir de froid. Elle ne supporte pas de voir quelqu’un avoir froid et qu’elle soit bien au chaud. Faut-il encore qu’elle soit au chaud… Même sous cette fourrure elle avait froid. Elle était restée trop longtemps dehors. Elle retira alors sa fourrure et la posa sur les épaules de Shinzo. C’était sa fourrure au départ et puis elle était déjà gelée rien ne pourrait la réchauffer pour l’instant. Elle était trempé aussi alors avec ou sans fourrure elle était quasi-certaine de tomber malade prochainement. Emy se frotta frénétiquement les mains pour les réchauffer puis elle les posa sur les joues de Shinzo. Ceci était un truc qu’elle avait appris en Russie pour ne pas tomber malade à cause du froid. Voyager quand elle était petite n’était pas si mal que ça en fait. Elle répéta plusieurs fois ce geste.

La main de Domaki était brûlante pour Emeline qui était encore gelée. Mais qu’importe, il était là et c’était tout ce qu’il comptait. Sa main dans ses cheveux, ses lèvres contre les siennes, elle se croyait dans un beau rêve dont elle ne voulait plus sortir.


_Je ne suis pas magnifique, mignonne peut être mais pas magnifique ou même belle. Je suis bien trop maigre pour ça. Je le sais très bien mais je n’aime pas m’alimenter. Bizarre, non ?? En fait, je suis tout simplement bizar…

Emy n’avait pas vraiment fait attention aux derniers mots de Shinzo. Mais en y réfléchissant un peu durant qu’elle parlait elle avait compris leur sens même si très facilement compréhensible. Tellement surprise qu’elle ne réagissait plus. Elle ne finit pas son mot et ne ferma pas la bouche non plus. C’est avec de grand yeux qu’elle dit les deux premier mots de sa… phrase. Si on peut qualifier ça de phrase.

_Tu… m’aimes… ?? Attends deux minutes, laisse-moi savourer ces mots sortant de ta bouche…

Emy ferma les yeux et prit une grande inspiration. Elle sourit avant de se mettre à rire. En ce rire elle comptait bien évacuer cette accumulation idiote de tristesse, de colère et autres. Elle montrait tout simplement sa joie et sa surprise. Elle eut bien du mal à se calmer mais après avoir reprit sa respiration tout allait bien.

_Alors, c’était réciproque… Mais, je présume que je n’ai en main que votre cœur… Votre corps appartient toujours aux autres et non à moi… Vous irez toujours vers les autres malgré tout mes sentiments je présume…

Emy baissa les yeux, un léger voile de tristesse venait de recouvrir ceux-ci. Elle savait éperdument ce que cela impliqué d’aimer ce jeune homme mais bon, on ne peut jamais tout avoir en ce monde. C’était ça ou rien. Elle se sentait prête à tout pour ça ou plutôt pour lui.

_________________
¤*¤
Mon coeur est à toi, mais mes pensées m'appartiennent toutes. Et à cela rien n'y changera.
¤*¤
You want to know me??
Revenir en haut Aller en bas
https://pensionnat-heiki.forumpro.fr
Shinzo Makamaki
Pensionnaire
Shinzo Makamaki

Masculin Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Somewhere in Heïki
Date d'inscription : 01/07/2006

Stupide girl... Empty
MessageSujet: Re: Stupide girl...   Stupide girl... EmptyLun 14 Aoû - 20:29

"Je ne suis pas magnifique, mignonne peut être mais pas magnifique ou même belle. Je suis bien trop maigre pour ça. Je le sais très bien mais je n’aime pas m’alimenter. Bizarre, non ?? En fait, je suis tout simplement bizar…"

Décidément, elle ne comprenait rien... Pour Shinzo, au-delà de l'aspect physique, une femme était belle lorsqu'elle était heureuse. Lorsque l'on pouvait voir son bonheur, et que le sourire illuminait notre visage. C'était le cas pour lui. Elle était radieuse. Et cela, non pas pour son physique ou quoi que ce soit, même si, contrairement à ce qu'elle disait, elle était vraiment belle, mais plus pour l'amour et le bonheur qu'il sentait. Et ce, rien que par un sourire.
En fait, Shinzo n'avait jamais vu de réel sourire amoureux. Jamais d'aussi beaux et touchants sourires. Si Emy gardait en mémoire les baisers qu'elle avait avec lui, il voulait en faire de même avec chaque sourire aussi radieux. Le jeune homme avait enfin trouvé un rayon de soleil. Jusque là perdu dans la brume amoureuse, ne retrouvant pas son chemin, il avait toujours eu le réflexe d'avancer un peu à l'aveuglette. Sans vraiment savoir ce qu'il cherchait. Et maintenant qu'il était éclairé il suivait cette lumière, courait pour ne pas la perdre. En fait, il était amoureux fou, et même si cette lumière pouvait s'éteindre, et le laisser dans le doute et la solitude, il la suivait. Il courait pour y arriver. Puis il la vît. Emy...

Il ne détourna pas un instant le regard, puis elle réalisa les mots qu'il venait de dire. Elle en fut tout d'abord surprise, mais ensuite elle esquissa un sourire puis fut prise d'un fou-rire. En fait, il ne comprenait pas trop ce qui se passait. Mais à voir la jeune femme, il n'y avait rien de véritablement drôle ou gênant. Juste qu'il fallait décompresser. A ce moment-la, il prit une grande inspiration, et se décida à expliquer le pourquoi du comment.


"Ecoute, Emy... Peu m'importe que tu sois maigre ou l'inverse. Peut m'importe que tu te trouves belle, ou mignonne, ou magnifique. Tu es belle à mes yeux. Magnifique. Et ce ne sont pas tes formes, qui sont quand même délicieuses, qui vont changer cela. L'amour rend plus grand plus fort. Et c'est cette force qui te rend belle. Assume toi en tant que telle.
Emy... Je t'aime. Tu devrais t'en rendre compte... Et pour moi, peu importe que tu sois chétive, grande, petite, ronde ou autre... Je t'aime telle que tu es. Et si tu n'es pas capable de t'en rendre compte..."


Il marqua un temps d'arrêt. En fait, cela lui faisait mal. Qu'elle ne voit pas à quel point il l'aimait. En fait, s'il devait se priver de tout, de manger, de boire, de sexe, de vie, pour elle, il le ferait sans hésiter. Il était prêt à tout lui donner. Tout ce qu'elle voudrait, tout ce qu'elle lui demanderait. Tout, absolument tout.
Alors, oui, ça faisait bien mal. Mais il ne lui dirait pas. A la place, il continua sa petite explication. Après tout, il fallait bien qu'il lui montre, lui dise, lui prouve, à quel point il l'aimait, non? Il soupira un peu, comme pour évacuer le reste de tensions qu'il avait eu avant, puis continua


"Emy... J'ai envie de te connaître, de connaître ce qu'il y a de plus beau en toi. Tes qualités, tes défauts, tes manies, tes sourires. Tes baisers. Toi... Laisse moi te connaître entièrement..."

Il déboutonna sa chemise, doucement, et colla son corps brûlant contre celui, trempé, de la jeune femme. Et il les avait recouvert de la fourrure. Comme pour faire une garantie, et être sûr qu'ils ne tomberaient pas malade. Puis, alors que son regard se fermait, il embrassa Emeline. Passionnément. Comme s'il voulait lui transmettre sa chaleur. Comme si la santé de la jeune femme, même si c'était un simple rhume, était plus importante que sa propre vie. Puis elle baissa les yeux. Après le baiser. Alors il laissa un court silence, puis caressa le visage de celle que l'on pouvait à présent considérer comme sa petite amie.

"...
Tu sais... J'peux toujours faire quelques efforts ! C'est vrai, après tout maintenant, je ne suis plus seul. Je t'ai toi. Et puis...
Emy... Il y a une chose. Kitty. Je suis son senpai. Mais si tu veux que j'arrête, je le ferai. Pour toi..."


Par amour pour elle il était prêt à tout. Et il le lui montrait à travers cette phrase. Il lui montrait l'étendue de son amour... En espérant qu'elle le voit...
Revenir en haut Aller en bas
Emeline Suou
Admin
Emeline Suou

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 28
Localisation : Avec quelqu'un ou seule
Date d'inscription : 28/05/2006

Stupide girl... Empty
MessageSujet: Re: Stupide girl...   Stupide girl... EmptyMar 15 Aoû - 19:35

Emy était du genre entêtée qui ne voulait pas comprendre ce qu’il y avait de plus simple. Elle se compliquait la vie pour un rien et cela avait pour effet de compliquait la vie des autres de leur taper sur les nerfs. Eh bien ici aussi c’était le même refrain, elle a voulu se dévaloriser car elle se sent mieux ainsi et maintenant elle s’en mord les doigts. Qu’allait-il pensait d’elle maintenant ? Que c’était une jeune fille idiote qui ne comprenait rien ? Il n’était pas loin de la vérité.
Mais tout de même elle n’était pas stupide à ce point. Quoique c’est encore à vérifier. Elle avait bien réussit à se perdre mais avec le temps elle s’est retrouvé. Différente mais elle s’est retrouvée. Voilà maintenant qu’elle s’était perdue dans la forêt de la vie et de l’amour. Même perdue elle continuait à avancer pensant trouver quelqu’un à son secours, mais rien. Se laissant petit à petit dépérir elle ne croyait plus en rien pas même aux autres. Et pourtant, alors qu’elle se croyait seule et perdue pour toujours une légère lueur vient troublée son esprit. Sans vraiment en prendre conscience elle avança vers cette petite lueur qui devenait de plus en plus grande. Cette lueur portée un très beau prénom : Shinzo… Et cette lueur était devenue indispensable pour Emy pour continuer à avancer…

Le regard de Shinzo n’était pas pesant mais plutôt agréable. Il attendait une réponse d’elle et elle se mettait à rire parce que prise d’un fou rire incontrôlable. C’était idiot car :
1-Elle ne pourrait pas lui répondre
2-Comment lui expliquer que ce n’était pas voulu…
Mais à voir Shinzo, il avait à peu près compris le pourquoi du comment de ce fou rire après ses doux mots. Elle remarqua que Shinzo s’apprêtait à lui parler alors elle resta sérieuse.
Après l’avoir écoutait, elle répondit en employant des mots assez étranges mais qui expliqué ses phrases à son propos.


_Tu sais il est dur de s’aimer ou de se trouver des qualités quand on se déteste au plus profond de soit. Quand on s’en est tellement voulu d’une chose qui était inéluctable malgré tout ce qu’on en pense. Quand on a voulu plus d’une fois en finir. Quand les gens autour de vous vous font clairement comprendre que vous êtes inutiles, que vous êtes détesté de tous, que votre disparition ne changerait rien au monde car personne ne vous regrettera. Je crois bien que tu es l’une des seules personnes qui ne me reproche rien…
Tu es la première personne qui me dit qu’elle m’aime. Je ne sais pas comment réagir, je ne sais pas comment me contenir, je ne sais pas comment te faire comprendre que moi aussi… Je ne sais pas comment faire… C’est stupide mais je ne sais pas…

Emy ne savait pas comment exprimer ce malaise en elle. Comment lui dire qu’elle avait compris le message mais c’est juste qu’elle n’y était pas habitué. Qu’elle ne savait pas comment s’exprimer. La seule chose qu’elle savait c’était qu’elle l’aimait et qu’elle ne se sentait pas le courage de le perdre pour une telle futilité de « je ne sais pas ». C’était stupide de se bloquer ainsi alors qu’elle comprenait tout à fait les choses qu’il expliquait. Elle aurait donné n’importe quoi pour le lui faire comprendre.
Il reprit son explication après une légère pose dont elle était la cause. C’était blessant, pourquoi n’était-elle pas comme les autres ? Pourquoi fallait-il qu’elle soit si… complexe… ? Elle était si… étrange et il l’aimait à un point qui pourrait en étonnait plus d’un. Mais elle aussi elle l’aimait follement mais il fallait toujours qu’elle fasse tout rater par une seule et unique parole. Elle se détestait pour ça. Il allait souffrir pour elle et plus d’une fois… Elle voulait le protéger de ça mais comment... En l’éloignant d’elle… C’était le meilleur moyen de le protéger d’elle... C’est avec le cœur lourd qu’elle répondit.


_Je ne suis peut être pas personne à connaître, tu sais… Il n’y a rien de fabuleux ou même de très beau en moi. Je ne suis qu’une simple jeune fille dont le passé se résume à un seul et unique mot : l’oublie. Je ne suis qu’une fille perdue qui ne sait même pas ce qu’elle fait encore sur cette terre. Il n’y a rien à connaître d’intéressant sur moi…

Emy se demandait bien se que pouvait faire Shinzo, non mais quelle idée de déboutonner sa chemise par ce temps. Elle aurait voulu répliquer mais ne dit mot. Elle n’en eut pas le temps, il avait déjà collé son corps brûlant contre le sien froid et trempé. S’il tombait malade Emy ne se le pardonnerai pas. Il les recouvra de la fourrure comme pour s’assurer que rien ne pourrait les faire tomber malade ainsi. C’était une assez bonne initiative mais ça ne garantissait rien. Emeline était bien ainsi avec lui. Doucement ses yeux se fermèrent et c’est à ce moment là que son cher Shinzo une chose magnifique. Un baiser passionné auquel elle prit un grand plaisir. La douce chaleur qui se dégageait de ce baiser fit frissonner le corps gelé d’Emy. Ce jeune homme qu’elle considérait maintenant comme son Mr. Right caressa son visage durant un court silence.

_Son sempaï, rien que ça. J’espère au moins pour toi que c’est une bonne élève… Je n’ai pas dis que je voulais que tu arrêtes, même si je le voudrais bien au fond de moi, je ne suis pas une « cage » je ne vais pas t’empêcher de faire ce qu’il te plait sous prétexte que tu m’aimes. Tu es encore libre de voler de tes propres ailes je ne vais pas t’en empêcher, loin de moi cette idée.

Emy ne se sentait pas blessé de cette… révélation. Il avait était honnête et c’était ça le plus important pour elle. Bon évidemment ça la gênait un peu mais c’était ainsi et puis elle n’allait le forcer à arrêter pour elle. Elle l’aimait au point de se faire souffrir en silence pour qu’il puisse garder ses belles ailes blanches...

_________________
¤*¤
Mon coeur est à toi, mais mes pensées m'appartiennent toutes. Et à cela rien n'y changera.
¤*¤
You want to know me??
Revenir en haut Aller en bas
https://pensionnat-heiki.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




Stupide girl... Empty
MessageSujet: Re: Stupide girl...   Stupide girl... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Stupide girl...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pensionnat Heïki :: {Extérieur} :: ~>Le parc-
Sauter vers: