Le pensionnat Heïki

Un pensionnat comme les autres. Et pourtant... Il est ouvert à tous mais attention, on peut parfois se brûler quand on est trop près du feu...
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Chambre n°7 |Makamaki|

Aller en bas 
AuteurMessage
Shinzo Makamaki
Pensionnaire
Shinzo Makamaki

Masculin Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Somewhere in Heïki
Date d'inscription : 01/07/2006

Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| EmptyMer 9 Aoû - 20:11

Et voilà, enfin entré. Enfin seul. Encore seul...

La pièce était plutôt grande. Elle pouvait accueillir facilement deux personnes de plus. Mais Shinzo ne voulait qu'une personne ici. Une seule personne. Malheureusement ce n'était pas le cas... Il était là, dans cette grande pièce, avec rien d'autre que ses affaires. Sa guitare arriverait bientôt. Son violon aussi. Mais ce n'était pas la compagnie d'un instrument qui lui manquait. Et cette Emeline...
Les rideaux étaient encore fermés, il faisait plutôt sombre. La fenêtre n'était pas très grande, mais assez pour pouvoir accueillir une personne en son bord. Les murs étaient d'une couleur sombre. Bleus, surement. Shinzo s'avança, et ouvrit les lourds rideaux rouges. Et la fenêtre aussi, par la même occasion. Un air frais balayait à présent la pièce. Que c'était bon de sentir de la fraîcheur dans une pièce qui semblait morne, morte.
Le jeune homme s'approcha ensuite de ses affaires. Il posa sa valise sur un lit. Le plus proche, de préférence. Une fois la valise posée, il l'ouvrit délicatement, et en sortît ses pantalons. Une armoire était proche, et assez grande, même plus, pour toutes ses affaires. Il l'ouvrît alors, et déposa sur la première étagère ses pantalons. Il en fit de même pour ses T-shirts, tous des sans-manche, ainsi que ses pulls.
Pour ses chemises, c'était un peu plus délicat. Il les sortit, et les pendît dans l'armoire, les unes après les autres. Ensuite, les vestes...Toujours le même geste, ca devenait énervant ! Puis enfin de fut fini. Ouf. Il pouvait enfin fermer son placard. Et poser sa valise dessus.

Le vent se calmait dehors, et il commençait à se faire tard. Alors Eirey se mît en tête de finir le rangement le plus vite possible. Alors il vida son sac sur son lit. Il rangea ainsi sa pochette de dessins, son matériel de dessin, ses divers pendentifs et autres, son ancien chapeau, son bandana, son couteau, son bonnet, son écharpe et sa réplique de pistolet du XIX ème siècle. Cet objet avait une valeur particulière pour lui, puisque c'était son père qui le lui avait acheté une fortune.

Finalement, une fois toutes ses affaires rangées, il s'allongea sur le lit, visiblement exténué. Déjà une arrivée plutôt mouvementée, avec des idiots qui avaient perdu ses affaires. Puis ensuite ce fichu train, qui était parti avec deux heures de retard. Mais en même temps, sans ce début de journée complètement foiré, il n'aurait sûrement pas rencontré Emeline.

Emeline Suou... Le démon dans le corps d'une femme... Mais quelle femme ! ... Si... Etrange, sensuelle. Irrésistible. Ce petit instant passé avec elle pendant leur marche vers les dortoirs aurait pu durer des jours, que cela aurait été pareil. Il ne les aurait pas vu passer...


"Ah... Emeline Suou, hein...? Pfff... Qu'est-ce qui m'arrive, bordel? Ce n'est qu'une proie... Non, ce n'est pas qu'une proie... D'ailleurs je ne suis pas un chasseur... Enfin... Ah... Emeline Suou...
Oh lala, faut que j'arrête moi... Son visage..."


Instinctivement, il prît une feuille, et commença à tracer quelques traits. Un petit fouillis, qui donnait peu à peu un visage. C'était plutôt bien dessiné. Très bien dessiné, même. Mais pas assez pour lui. L'original est beaucoup plus beau. Alors il froissa la feuille, qu'il jeta en direction de la poubelle. Qu'il manqua, hélas...
Et merde... Il fallait se lever... Ce qu'il fît, difficilement. Une fois debout, il referma la fenêtre, et s'approcha du papier. Seulement, une fois devant le papier, il le rouvrit, et contempla le visage...


"Plus fin, plus teigneux, les yeux plus ronds... Des cheveux plus lisses... Et..."

Finalement, il n'eût pas le temps de finir, et entendit la porte s'ouvrir... Qui cela pouvait-il être? Shinzo s'attendait au pire ici, alors il relâcha la feuille, en se dirigeant vers la porte. La feuille tomba à côté de la poubelle...


Dernière édition par le Sam 12 Aoû - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kitty Soroa
Pensionnaire
Kitty Soroa

Féminin Nombre de messages : 25
Age : 25
Localisation : Pensionnat Heïki, chambre 7...
Date d'inscription : 07/08/2006

Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| EmptyJeu 10 Aoû - 13:11

Kitty avait pris une grande inspiration avant de pousser la porte d'un des dortoirs. Elle ne savais pas lesquels étaient ceux pour les filles et lesquels étaient ceux pour les garçons. Elle avait donc poussée une porte à tout hasard.
Elle l'ouvrit et vit un garçon qui se tenait à quelques pas d'elle. Il était blond et ses cheveux étaient en bataille. Il avait de magnifiques yeux bleu qui lui donnait un charme fou! Il était beau. Oui, c'était le mot juste. Beau! Mais c'était un garçon donc, Kitty s'était trompée de chambre


*Hélas...*

-Euh... Excuse-to..moi. Do you spek english or Japaneese?
-Japaneese.
-Oh seigneur merci! dis-je en Japonais. Je me présente: Kitty Soroa, chanteuse de métal. Désolée, je me suis trompée de chambre.
Revenir en haut Aller en bas
http://parade-oxal.skyblog.com
Shinzo Makamaki
Pensionnaire
Shinzo Makamaki

Masculin Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Somewhere in Heïki
Date d'inscription : 01/07/2006

Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| EmptyJeu 10 Aoû - 16:10

Une jeune femme entra dans la pièce. Une belle personne, il fallait l'avour. Mais... De quelle origine était elle? Au premier abord, c'était difficile de savoir. Elle était rousse, quasiment aussi grande que lui. A l'évidence, sûrement pas une japonaise. Elle avait le teint clair, et était sacrément bien faite, il fallait l'avouer. De jolis yeux marron-clair, un joli visage, plutôt fin. Mais elle était vraiment grande. Trop pour lui? Peut-être bien.
Puis ce fut une énorme surprise. Que-que-que... Mais... Quoi?


"Euh... Excuse-to.. moi. Do you speak english or Japanese?"

Alors c'était donc cela. Anglaise et japonaise. Charmant mariage, ma fois. Elle avait en effet une petite moue innocente sur le visage tandis qu'elle s'exclamait. Et quel âge avait-elle? Seize, peut-être dix-sept. Pas plus. Elle n'était pas vieille. C'était sûr.
Il était plutôt dérangé par la jeune demoiselle qui se présentait devant lui. Peut-être parce que le sang japonais ne collait pas à son charme extérieur. Et qu'elle n'avait aucun accent. Si ce n'est celui des anglais. Et elle semblait le dévisager. Avec ses yeux ronds, loin d'être bridés. Qu'avait-il de si troublant pour qu'on le regarde ainsi? Rien? M'enfin, pas besoin de s'en préoccuper, alors.

Se tournant vers la poubelle, il remarqua le dessin, par terre. Il le ramassa ensuite, et le mît dans la poubelle. Avant de répondre d'une voix douce et calme


"Japanese."

Que répondre de plus? Il n'avait pas forcément à dire quoi que ce soit. Après tout, elle entrait dans sa chambre, et ne s'excuse même pas. Ne prend même pas le temps de frapper à la porte. Et tout de suite manque presque de politesse. Néanmoins il fît abstraction de ces remarques, et écouta celle qui se trouvait devant lui. Il aurait aimé voir quelqu'un d'autre, mais bon...
S'approchant de la jeune femme, il sourit, et écoute attentivement. Kitty... Soroa... Enregistré. Une chanteuse de métal? On n'aurait jamais deviné. Surtout vu son apparence de 'fille à papa'. Mais que venait faire une chanteuse à Heïki? Qui parle fort intelligiblement le Japonais, en plus. Hum... Cela paraissait probable. Elle avait une plutôt belle voix. Aussi belle que son corps, en fin de compte. Hum... Elle pouvait être intéressante. Et de toutes façons, il n'avait que faire d'Emeline. Puisque c'était réciproque. Alors il avait décidé que cette jeune là ferait partie de sa liste. Il n'était plus un chasseur. Il était seulement un homme qui aime les femmes.
Et il comptait bien le montrer. S'approchant encore, puis la dépassant, il se posa dos au mur de la porte, et continua


"Trompée de chambre, hein...? Ou alors trompée d'endroit tout court. Je suis Shinzo Makamaki, pensionnaire de la chambre numéro 7. En gros, de cette chambre. N'as-tu pas lu, 'Kitty', avant de monter, que les numéros de chambre impairs étaient réservés aux garçons, et les numéros pairs aux filles?
M'enfin, cela ne me dérange pas, un peu de compagnie. Charmante, qui plus est. Tu peux toujours t'installer ici, mais c'est à tes risques et périls. Ou sinon, tu peux toujours aller dans la chambre d'en face. La numéro 6. Ou une autre, d'ailleurs. M'enfin, reste ici, et tu auras sur le dos un garçon. Et quand on sait qu'une si jolie fille est avec un garçon, on doute de ce qu'il va se passer... Non...?"


En finissant sa phrase, il s'approcha lentement de Kitty. Puis posa sa main sur son épaule. Puis sur son coup.A présent derrière elle, il avait tout le loisir de faire ce qu'il voulait. Et il passa sa main droite sur le cou de la jeune femme, puis decendit entre ses seins. Finalement, il arriva au ventre, où il ajouta

"Alors, 'Kitty', toujours interessée par cette chambre? Ou bien, tu préfères te tenir aux règles?"

Et pour couronner le tout, il posa sa langue sur le lobe gauche de la jeune femme, pendant qu'il sussurait ces quelques mots. Rien de mieux pour envoûter une jeune femme. Et il ne doutait pas de l'effet que cela aurait. Mais attendait la réaction de la jeune anglaise, qui devait faire face à une situation plutôt troublante. La tentation avec Shinzo, ou la solitude dans la chambre 6...


Dernière édition par le Sam 12 Aoû - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emeline Suou
Admin
Emeline Suou

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 28
Localisation : Avec quelqu'un ou seule
Date d'inscription : 28/05/2006

Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| EmptyJeu 10 Aoû - 18:41

[Attention, v'là la petite peste ^-^]

Emeline était encore chamboulée du sourire de Domaki. De tous ses sourires, il était le seul qui lui ait donné cette impression. Cette sincérité, pourquoi autant de sincérité dans un sourire à ce instant là ?? Que c’était-il passait dans la tête de ce jeune homme pour qu’il lui fasse ce sourire si désarmant ? Des questions sans réponse qui se bousculaient dans la tête d’Emy qui était resté immobile dans sa chambre. Elle était seule, debout et perdue dans ses pensées « hantées » par Shinzo.
Après avoir reprit ses esprits elle se dirigea vers son lit. Mais qu’allait-elle faire ?? Elle ne savait même plus ce qu’elle voulait, elle était pourtant certaine de ce qu’elle voulait avant de monter. En fait il n’y avait pas que dans la tête du jeune homme qu’il y avait eu quelques petits changements… Emeline se tourna vers la porte de sa chambre. Derrière celle-ci il y avait le couloir puis un peu plus loin la chambre 7… Qu’est ce qu’il faisait ?? A quoi pensait-il là, toute de suite, maintenant ?? C’était vraiment surprenant. Ce jeune homme tout juste rencontré éveillé en elle tellement d’interrogations. Elle avait raison : il était vraiment très intéressant mais, d’après elle, Shinzo n’avait aucun intérêt à rester avec elle… Enfin, il y en avait un, mais il ne faut pas abuser non plus.
Emeline s’assit contre un mur de sa chambre le temps de réfléchir.
Tout d’abord trouver une excuse pour rentrer de sa chambre. Après trouver un argument choc pour rester avec lui quelques temps… Chose déjà plus dur… Et puis, si l’argument ne marche pas, bah on part et on se réfugie dans sa chambre avec un bouquin histoire de décompresser de la gêne que l’on vient d’accumuler devant ce jeune homme. Après ça, on l’évite le plus souvent possible comme ça on oublie ce petit passage stupide…
Emeline se leva bien décidé à faire quelque chose. Arrivée devant la porte de sa chambre elle hésita longtemps. Doit faire, doit pas faire. Elle fit les cent pas dans sa chambre. Au bout d’un certain temps elle se stoppa, prit une grande inspiration puis soupira longuement. Elle se replaça devant la porte et finit par ce dire que ce qu’elle faisait était vraiment stupide. Emy prit son petit courage à deux mains et sortit de sa chambre et se dirigea vers la chambre 7. Arrivée devant la porte, elle frappa trois petits coups. Elle ouvrit la porte directement après cela fait sinon elle savait qu’elle n’avait pas finit avec son petit manège « doit, doit pas… » Elle savait aussi que ce qu’elle faisait était malpolie mais bon, on fait ce qu’on peut, pas ce qu’on veut. Elle réfléchit à son acte quelques secondes : elle n’avait aucune excuse pour être rentrée ainsi dans cette pièce !! Elle aurait voulue ressortir et faire comme-ci de rien n’était mais elle se doutait bien que ce n’était pas passé inaperçu… Elle se donna une légère tape sur le front en se murmurant « Idiote, tu es idiote ! ». Emy se reprit bien vite. Elle rentra dans la pièce et ferma la porte derrière elle. Elle regarda la pièce avant de regarder l’occupant de celle-ci qui n’était pas seule à ce qu’elle voyait. Elle fit un sourire désolé.

_Excusez moi de vous imposez ma présence pendant quelques secondes mais… Je…

Emeline ne finit pas sa phrase. Elle venait de se rendre compte qu’elle avait était bien égoïste. Elle n’avait même pas songé un instant qu’il aurait pu être occupé ou autre. Elle n’avait pensé qu’à elle et ses petites envies. Elle regarda Shinzo puis la jeune fille. Au fond d’elle-même elle aurait bien voulue la tuer cette petite, bien que surement plus grande qu’elle. Elle fit un sourire qui voulait en dire long. Et comme pour se calmer un peu elle employa un ton blessant.

_Suis-je bête, vous devez être occupés… Je vais donc vos laisser vos occupations…

Emy ne se l’avouait pas mais au fond d’elle-même elle était blessée de voir cette scène. Elle aurait préférée qu’on lui crève les yeux plutôt que de voir cette « chose ». Elle se tourna vers la porte et en saisit la poignée. Contre toute attente, elle se tourna vers Shinzo. Elle était presque au bord des larmes mais elle ne voulait pas se montrer comme ça devant lui. Elle ne voulait pas se montrer aussi misérable…
Emeline aurait bien voulue parler mais aucun son ne sortit de sa bouche. Elle regarda une dernière fois la « chose » et poussa un long soupir. C’est à contre cœur qu’elle ouvrit la porte.
La première larme venait de couler sur sa joue…

_________________
¤*¤
Mon coeur est à toi, mais mes pensées m'appartiennent toutes. Et à cela rien n'y changera.
¤*¤
You want to know me??
Revenir en haut Aller en bas
https://pensionnat-heiki.forumpro.fr
Kitty Soroa
Pensionnaire
Kitty Soroa

Féminin Nombre de messages : 25
Age : 25
Localisation : Pensionnat Heïki, chambre 7...
Date d'inscription : 07/08/2006

Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| EmptyJeu 10 Aoû - 19:32

Kitty était un peu "gênée" de se retrouver dans une chambre avec un garçon aussi... beau. Oui, Katherine devait bien l'avouée, elle le trouvait superbe. Kitty savait qu'il devait trouvé improbable qu'elle soit chanteuse de métal. Beaucoup de gens lui disait. Katherine pariait qu'il devait se demander ce qu'elle faisait ici.
Il s'approcha de Kitty, puis la dépassa pour finalement aller se poser sur le mur de la porte.


"Trompée de chambre, hein...? Ou alors trompée d'endroit tout court. Je suis Shinzo Makamaki, pensionnaire de la chambre numéro 7. En gros, de cette chambre. N'as-tu pas lu, 'Kitty', avant de monter, que les numéros de chambre impairs étaient réservés aux garçons, et les numéros pairs aux filles?
M'enfin, cela ne me dérange pas, un peu de compagnie. Charmante, qui plus est. Tu peux toujours t'installer ici, mais c'est à tes risques et périls. Ou sinon, tu peux toujours aller dans la chambre d'en face. La numéro 6. Ou une autre, d'ailleurs. M'enfin, reste ici, et tu auras sur le dos un garçon. Et quand on sait qu'une si jolie fille est avec un garçon, on doute de ce qu'il va se passer... Non...?"

Effectivement, Kitty n'avait rien lu avant de monter.

*Idiote!*pensa Kitty

Idiote? Peut-être pas... Kitty devait bien l'avouée, se garçon lui plaisait. Son côté "Kitty la Métalleuse" lui dictait de rester dans cette chambre tantdis que son côté "Kitty, la fi-fille à Papa" lui disait de prendre la 6. Choix difficile.
Shinzo ne laissa pas le temps à Kitty de réfléchir. Il s'approcha d'elle et posa sa main sur l'épaule de Kitty. Katherine se sentit rougir intérieurement mais le laissa rien transparaître. Puis il remonta sur son cou, pour ensuite redescendre entre ses seins.
Kitty déglutit en silence. Bon sang! Il allait la faire s'évanouir! Mais Kitty resta de marbre. Il s'arrêta finalement à son ventre et Katherine se retint de pousser un soupir de soulagement. Il ajouta:


"Alors, 'Kitty', toujours interessée par cette chambre? Ou bien, tu préfères te tenir aux règles?"

Et pour finir, il passa sa langue sur son lobe d'oreille gauche. Kitty se raidit légèrement. C'était pas vraiment la "première fois" qu'on lui faisait ça mais de la part de Shinzo... Il lui sussura quelques mots à l'oreille. Kitty fondit complètement. Shinzo devait s'y attendre sûrement.
Kitty allait-elle restée dans cette chambre ou prendre la 6? Katherine resterait-elle avec Shinzo ou avec elle-même.


"Je veux bien res...

Kitty ne termina pas sa phrase car une jeune fille venait d'entrée dans la chambre. La jeune fille regarda la chambre avant de poser son regard sur Shinzo et Kitty.

"Excusez moi de vous imposez ma présence pendant quelques secondes mais… Je…"

[i]La jeune fille ne finit pas sa phrase. Elle reposa son regard sur Shinzo et Kitty avant d'ajouter:


"Suis-je bête, vous devez être occupés… Je vais donc vos laisser vos occupations…"

*Ouais, c'est ça!* pensa Kitty en regardant la jeune fille.

Elle devait faire bien cinq centimètres de moins que Kitty. Et qu'est-ce qu'elle était maigre! On lui donnait 40 kilos toute mouillée!
La jeune fille se retourna vers la porte et tournit la poignée, avant de regarder une énième fois Shinzo. Apparement, ils se connaissaient. Puis elle pose une dernière fois son regard sur Kitty et ouvrit la porte.
Katherine avait cru apercevoir des larmes aux coins de ses yeux mais Kitty n'y prêta aucune attention.
Lorsque la jeune fille fut partie, Kitty tourna sa tête vers Shinzo:

"C'était qui elle?"



Revenir en haut Aller en bas
http://parade-oxal.skyblog.com
Shinzo Makamaki
Pensionnaire
Shinzo Makamaki

Masculin Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Somewhere in Heïki
Date d'inscription : 01/07/2006

Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| EmptyJeu 10 Aoû - 20:47

C'était parfait. Elle était belle, attirante. Et elle pourrait lui permettre d'oublier Emy. Et son doux sourire...
En fait, Shinzo semblait plutôt confiant. Comme s'il savait ce qui arriverait, il osa plus. Et après avoir achevé ses mots, il posait ses lèvres sur le cou de Kitty. Cette zone si chaude, si douce. Et ce n'était visiblement pas pour déplaire à la jeune femme, qui fondait dans ses bras...
On dit que le cou est une zone très sensible. Chez la femme comme chez l'homme. Un endroit aux terminaisons nerveuses tellement nombreuses et sensibles qu'un simple effleurement pouvait provoquer une série de frissons incontrôlés. Alors en imaginant ce que faisait Shinzo, il y avait de quoi être envahie par une douce sensation, pour Kitty. Et Eirey, lui, aimait cette sensation. Savoir que dans ses bras se trouvait une jeune femme quasiment docile, prête à craquer, que pouvait-il vouloir de plus? Emeline, peut-être...

Sans même attendre une réponse de Kitty, il avait déjà commencé à lui déboutonner sa veste. Et avait passé sa main droite sous le chemisier. Pour l'instant, rien de très affolant. La main sur le ventre, qui grimpait peu à peu. Elle se posa ensuite sur le sein gauche de la jeune femme, qui visiblement en demandait encore. En voulait plus, peut-être. Alors il semblait prêt à lui donner ce qu'elle voulait. Sa main gauche caressait le visage de sa belle compagnie, mais il semblait comme bloquée. Il avait rapproché son visage pour l'embrasser, mais à présent il semblait tout bonnement incapable de le faire... Pourquoi...? Que lui arrivait-il...?

Ce fut à ce moment-là que la porte s'ouvrit. C'était elle ! Emy...
Mais... Devait-il vraiment montrer ce qu'il avait dans le coeur? Après tout, il avait dans ses bras une belle demoiselle, prête à se laisser charmer, et à succomber au plaisir que le jeune Domaki lui donnait. Il aurait pu la faire tomber à ses pieds, si le coeur l'en disait. Seulement, il pouvait avoir du sexe avec elle, il pouvait se défouler, lui donner plus de plaisir qu'elle n'a sûrement jamais reçu, mais il ne pouvait pas l'aimer. Et son coeur semblait prisonnier. Et elle était la... En face de lui...


"Emeline... Suou... Que me vaut l'honneur de ta présence ici?"

Il ne fallait rien faire, rien laisser transparaître. Après tout, elle avait aussi été quasiment insensible, dans les couloirs. Et même s'il avait l'impression que son coeur était dans la main de Miss Suou, il ne voulait pas le montrer. Il ne voulait pas...

"Excusez moi de vous imposer ma présence pendant quelques secondes mais… Je…"

Sa voix était si douce... Si agréable... Emy, pourquoi ne t'ai-je pas connu plus tôt? Pourquoi dois-tu venir à ce moment, alors que je pensais... Voila ce qui passait dans la tête du jeune nippon. Voila ce que son coeur demandait. Mais il n'avait pas le droit de lui dire. Il n'avait pas de quoi...
Il ne la connaissait que depuis quelques heures à peine. Il ne pouvait pas faire ça. C'était hors de question. Il avait des principes, et il s'interdisait cela. Il ne pouvait pas... Il ne devait pas...


"Emy...
- Suis-je bête, vous devez être occupés… Je vais donc vos laisser vos occupations…"

A ce moment-là, s'il avait voulu bouger, il ne pouvait pas. Pas pour la fille. Parce qu'en lui-même il avait mal. Parce qu'il souffrait. Peut-être autant qu'elle. Il avait le coeur déchiré. Sa main gauche, quittant Kitty, se relâcha, et tremblotta. Une fois que la jeune femme ouvrît la porte, il ne put s'empêcher de l'appeler...

"Emy! Emy..."

Elle n'était plus la... Elle n'était plus la. Et elle pleurait... Pourquoi...

"Pourquoi, Emy...
- C'était qui, elle?
- Elle... Emeline Suou... Ma 'proie'... Ma..."

Il n'ajouta rien, étant tout à fait incapable de le faire. Elle n'était plus sa proie, mais bien plus que cela... Tellement, que dans ses yeux de légères gouttes se formèrent. Qu'il ne voulait pas laisser tomber. Qu'il avait tant de mal à retenir. Qu'il essuya finalement sur sa joue, bien rapidement, avec sa main gauche.
Il voulait tant lui courir après, mais il était avec cette jeune femme... Et...
Kitty pouvait toujours essayer de le faire oublier, ce ne serait que passager. Et de toutes façons, il n'y aurait que du sexe... Mais était-elle vraiment déterminée à vouloir son moment de sexualité avec Shinzo, qu'elle trouvait si beau...?


Dernière édition par le Sam 12 Aoû - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kitty Soroa
Pensionnaire
Kitty Soroa

Féminin Nombre de messages : 25
Age : 25
Localisation : Pensionnat Heïki, chambre 7...
Date d'inscription : 07/08/2006

Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| EmptyJeu 10 Aoû - 21:09

Bon sang! Qu'est-ce que Kitty haïssait cette Emeline, cette espèce de conne qui avait interrompu ce si bon moment.
Et de voir dans quel état elle mettait Shinzo lui était insuportable! Kitty reboutanna son chemisier tout en disant:


"Désolée, je ne suis pas prêteuse. Pas mon style!"

Shinzo aimait Emeline, ça sautait aux yeux! Ca aveuglait même! Et Kitty n'aimait pas du tout ça! Alors là, pas du tout!
Toute petite déjà, elle ne supportait pas qu'on prenne ses jouets. Adolescente, se fut les garçons. Elle n'hésitait pas à cogner pour garder son bien. Et elle aurait bien voulu faire pareille avec cette Emeline. Ses poings la démangeait. Il fallait que Kitty se passe les nerfs sur quelque chose. Et se fut sa valise.
Kitty donna un grand coup de pied dedans, ce qui lui brisa le gros orteil. Elle jura tellement qu'elle aurait pu faire rougir un gosse de rue.
Kitty s'assit sur le lit et se massa le gros orteil. Elle en avait déjà marre marre marre de ce pensionnat!
Revenir en haut Aller en bas
http://parade-oxal.skyblog.com
Shinzo Makamaki
Pensionnaire
Shinzo Makamaki

Masculin Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Somewhere in Heïki
Date d'inscription : 01/07/2006

Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| EmptyJeu 10 Aoû - 22:48

Il ne pouvait pas faire ça... Shinzo ne pouvait pas la laisser comme ça. Et puis, il l'avait provoquée, et échauffée, pour qu'elle le veuille. Alors il se retourna, enleva ce qui restait dans ses yeux, et s'approcha de Kitty. Décidément, elles ne comprenaient rien. Une fois près d'elle, il la saisît par les épaules, et l'allongea. Elle avait vraiment été stupide !
La regardant dans les yeux, il lui demanda encore, alors qu'il déboutonnait la chemise de la jeune femme, et qu'il se posait entre ses jambes, ce qu'il avait fait avant


"Alors, veux-tu sortir de cette pièce, ou rester ici, avec moi?"

En fait, il n'attendait pas tellement sa réponse. Et peu importe si elle était énervée, ou qu'elle était refroidie, il prendrait le temps de lui redonner envie, et de lui donner ce plaisir qu'elle méritait. Et bien sûr, avant, il avait pris le temps de fermer la porte. A clef. Pour ne pas subir d'autre chose dans le genre. Et à présent il comptait prendre le temps de déshabiller Kitty. Elle ne manquerait pas d'avoir autant de soin. Même plus qu'elle n'en demanderait.
Elle était à présent en soutien-gorge, et il effleurait sa peau. Bien sûr qu'il aimait Emeline. Bien sûr qu'il souffrait. Mais il avait beaucoup de mal pour Kitty aussi. La mettre dans cette situation... La seule façon de réparer cette injustice était de lui donner ce qu'il lui promettait avant que miss Suou ne chamboule le coeur du principal intéressé. Alors, il embrassa la jeune femme dans le cou, fougueusement, tandis qu'avec sa main droite il lui enlevait son soutien-gorge, alors seul rempart entre lui et la douce peau de Kitty. Sa main gauche, elle, s'était aventurée plus bas, à la recherche du plaisir de la jeune femme.
Une fois le dernier vêtement enlevé du haut du corps de Kitty, il déboutonna sa chemise et se retrouva torse-nu. Et colla son corps, brûlant, contre celui de la jeune femme, qui visiblement n'attendait que cela. Il s'était promis, un jour, de ne jamais faire d'erreurs ou, s'il en faisait, de les réparer. Il souffrait, mais elle aussi. Et Miss Soroa aussi. Alors il devait lui donner au moins cela. Si elle n'avait pas son coeur, elle aurait son corps. L'injustice serait alors réparée. La dette remboursée.

Il la regardait, et lui ôtait ses derniers vêtements. Elle était à présent nue en face de lui. Et il comptait bien lui montrer que la question n'était pas de partager, mais simplement d'éprouver du plaisir. Ce qu'il fît remarquer, d'ailleurs. Alors que sa langue se déliait merveilleusement à l'entrejambe de la jeune femme, ses mains rejoignaient les seins de celle-ci. Il n'était pas violent, au contraire, plutôt délicat. Et très expérimenté. Ses mains allaient et venaient sur le corps de Kitty, sa langue se séparait de l'intimité de la jeune femme une fois seulement que sa main avait pris le relai, et il approchait son visage de celui de miss Soroa. Il lui murmura à l'oreille, entre deux soupirs de la jeune femme, quelques mots, qui devaient lui faire prendre conscience qu'il n'était à personne, et que si elle le voulait, elle l'aurait. Mais pas rien qu'à elle...


"Ecoute, 'Kitty'... Je suis un libertin depuis une longue année. J'ai entrepris de longs voyages, fait énormément de découvertes, et croisé énormément de chair. La tienne est très douce et délicate, mais je n'appartiens à personne. Si tu ne veux pas me partager, tu ne pourras jamais connaître le plaisir avec moi. Je ne suis pas un objet. Je suis un homme. Et si tu veux goûter au plaisr avec moi, tu y goûteras. Mais n'essaye pas de me posséder... Maintenant, savoure ce que je t'offre..."

A présent il enlevait son pantalon, et se retrouvait à son tour nu. Et ne se fît pas prier pour pénétrer la jeune femme, assez bien préparée. Elle était plutôt... Etroite aurait-on dit, ou alors pas encore suffisament adepte de la chair. Mais elle comprendrait ce que disait Shinzo, grace à cet acte. Et que leur relation ne serait que purement sexuelle, ou amicale, ou les deux, mais pas amoureuse. Il aimait déjà quelqu'un, et il s'était persuadé de ne jamais avoir deux relations amoureuses en même temps. Plus jamais...

"Alors, ma 'Kitty', aimes-tu ce que je t'offre? Aimes-tu le plaisir du corps...?"

Il commençait à peine son manège, et elle semblait déjà si bien partie pour le plaisir. Et porte et fenêtre fermée, il pensait à Emy. Mais trouvait préférable de s'abandonner à Kitty, puisque l'amour de son coeur avait fui...


Dernière édition par le Sam 12 Aoû - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kitty Soroa
Pensionnaire
Kitty Soroa

Féminin Nombre de messages : 25
Age : 25
Localisation : Pensionnat Heïki, chambre 7...
Date d'inscription : 07/08/2006

Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| EmptyVen 11 Aoû - 14:38

Kitty était toujours sur le lit, à se masser l'orteil, lorsqu'il la saisit par les épaules et la coucha.
Avait-il changé d'avis? Kitty en douta mais se laissa faire. Shinzo se posa entre ses jambes et commença à déboutonner son chemiser pour la deuxième fois sauf que pour celle, la porte était fermée... à clef! Il l'embrassa dans le cou et Kitty fut parcourue par une décharge électrique.


"Alors, veux-tu sortir ou rester ici, avec moi?"

Kitty ne répondit pas mais resta là. Elle était en soutien-gorge à présent.
La main droite de Shinzo s'affairait sur les agraffes qui maintenait le soutien-gorge en place tandis que sa main gauche descendait plus bas. Toujours un peu plus bas.
Lorsque le dernier vêtement du haut de Kitty fut à terre, il se débarrassa de son chemisier et colla son corp contre celui de Kitty, qui n'attendait que cela.


*Reste là pour l'éternité...* lui ordonna-t-elle mentalement.

Le corps de Shinzo était brûlant et se fut comme une caresse sur la peau douce et délicate de Kitty. Mais était-il brûlant d'amour pour Emeline ou d'excitation de le faire avec Kitty?
Peut importe! Il lui ôtait déjà ses vêtements du bas. En quelques minutes, elle était nue.
Qu'allait-il lui faire? Un simple "aller-retour"? Elle espérait un peu plus tout de même!
La tête de Shinzo se dirigea vers... Non, il allait pas faire ça quand même?! Elle se mordit la lèvre inférieure de plaisir lorsque sa langue toucha son intimité. Ses mains remontèrent jusqu'aux seins de Kitty avant de continuer à se balader sur tout le corps de celle-ci.
Elle allait avoir beaucoup de plaisir et cela ne faisait que commencer. Salangue fut bientôt remplacée par ses mains et Kitty en soupira de plaisir. Il lui glissa, entre deux soupirs:


"Ecoute, 'Kitty'... Je suis un libertin depuis une longue année. J'ai entrepris de longs voyages, fait énormément de découvertes, et croisé énormément de chair. La tienne est très douce et délicate, mais je n'appartiens à personne. Si tu ne veux pas me partager, tu ne pourras jamais connaître le plaisir avec moi. Je ne suis pas un objet. Je suis un homme. Et si tu veux goûter au plaisr avec moi, tu y goûteras. Mais n'essaye pas de me posséder... Maintenant, savoure ce que je t'offre..."

Kitty comprit qu'elle n'était qu'une parmi tant d'autres, notamment Emeline. Shinzo ne lui laissa pas le temps de broncher car il enlevait déjà son pantalon. Il ne se fit pas prier pour pénétrer la jeune femme.
Ce n'était que la troisième fois de sa vie que Kitty passait à l'acte et elle savait que Shinzo devait sûrement la trouvée étroite.
La première foir, se fut à treize ans et elle et son petit ami étaient tellement maladroits qu'elle n'eut aucun plaisir. La deuxième fois, se fut à quinze ans. Là, après avoir fait l'amour, son compagnon lui annonça qu'il en aimait une autre. Kitty en fut blessée moralement et se jura de ne plus recommencé. Mais ell était là aujourd'hui.


"Alors, ma 'Kitty', aimes-tu ce que je t'offre? Aimes-tu le plaisir du corps...?"

Oh que oui, elle aimait ça! Et en ce moment, elle avait plus d eplasir que les deux fois précédentes réunies.
Shinzo menait la danse mais elle comptait bien lui montrer ce qu'elle savait faire. Kitty se retourna et se retoruva sur Shinzo. Elle décolla son buste du torse brûlant et se retrouva à cheval sur lui. Elle sourit et se pencha en avant. Elle commença à caresser ce torse musclé avec la langue et ses mains.
Pas si docile que ça la Kitty!
Revenir en haut Aller en bas
http://parade-oxal.skyblog.com
Shinzo Makamaki
Pensionnaire
Shinzo Makamaki

Masculin Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Somewhere in Heïki
Date d'inscription : 01/07/2006

Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| EmptyVen 11 Aoû - 17:15

Décidément, Kitty semblait vraiment attachée à Shinzo. A son corps, tout du moins. Elle semblait littéralement possédée par le jeune homme. Et c'était loin de déplaire au jeune Domaki. Après, quelque soit le problème, il y avait toujours une solution. Il aimait bien cette sensation. A vrai dire, la jeune femme lui plaisit beaucoup. Et être en elle était très réjouissant. Et plein de plaisir aussi.
Et à en croire les soupirs et autres gémissements de la belle jeune femme qui partageait le lit de Shinzo ce soir, elle devait aussi aimer cela. Adorer, même.

Puis elle décida de prendre les choses en main. Enfin, entre ses jambes. En effet, elle était passée au dessus, et chevauchait à présent Eirey. Elle était plutôt douée. Même si elle manquait encore un peu de pratique, elle pourrait faire des heureux. Et sa langue était un véritable délice... A tel point que le jeune nippon semblait s'abandonner à ce plaisir. Les mains posées sur les hanches de miss Soroa, il avait du mal à ne pas soupirer. Décidément, il la voulait.
Il voulait avoir une relation avec elle. Mais pas l'amour... Pas l'amour. Soufflant doucement, il ne retenait pas ses différents frissons qui le parcouraient. Les mains de la jeune femme étaient si douces que, lorsqu'elles passaient sur le torse du jeune homme, il pouvait difficilement se contenir...


"Eh bien, 'Kitty'... Tu es promise à un bel avenir! Hum... Reste encore certaines choses à améliorer, comme ta technique quand au chevauchement, ou alors ton contact avec l'autre... Laisse moi te montrer."

En disant cela, il se redressa, et enflamma le cou de la jeune femme avec de langoureux baisers, fougueux et brûlants. Sa main gauche quitta la hanche de Kitty, et caressa doucement son dos. Puis le griffa sensuellement. Pour faire frissonner sa partenaire. Et il n'y avait rien de mieux.
Il la mordilla aussi, n'hésitant pas à s'accrocher à elle comme un vampire. Un suçon éveillait les terminaisons nerveuses.
En fait, le sexe était une science comme toutes les autres. Il fallait seulement connaître, et savoir appliquer ses connaissances... Par exemple, il passa son ongle de la base de l'oreille jusqu'au bas du dos. La où il y avait le plus de chances de faire passer un courant dans l'échine, où alors de lui effleurer le bas du dos, à la limite des fesses. Un coin très chatouilleux, mais aussi sensible.
Bien sûr, les lèvres étaient elles aussi un endroit clé du plaisir, mais il ne donnerait pas satisfaction à la belle Katherine. Tout simplement parce que pour l'instant, il fallait lui donner quelques leçons, ce qu'il ne tarda pas de proposer à la jeune femme


"Tu comprends? Le corps humain recèle une infinité de zones hyper sensibles... Et je te préviens... Tu n'es pas tirée d'affaire. Je te les apprendrai toutes. Pour ton plaisir, comme pour celui de tous ceux que tu rencontreras.
Je te retiens dans cette chambre, jusqu'à ce que tu n'aies plus rien à apprendre. Je serai ton professeur, ton confident, ton ami. Apprends le sexe avec moi, et donne moi ton amitié si tu le veux. Et à présent, je vais t'apprendre autre chose..."


De par ses nombreuses expériences, et son initiation par sa tante Kaina, qui était une véritable déesse sexuelle, il avait acquis toutes les connaissances sexuelles. Et les distribuait. Et il voulait que Kitty soit son élève. Qu'elle apprenne, et qu'elle jouisse de ces connaissance fraîchement assimilées. Que ce soit avec lui ou un autre.
Ses lèvres, posées sur le cou de la jeune femme, se décollèrent, laissant ainsi un suçon visible, mais plutôt petit. Elles se dirigèrent ensuite vers celles de son amie, et se posèrent dessus. Il embrassa ainsi Kitty, et liait sa langue à celle de la jeune femme. Qui apprécierait sûrement cette attention.
Elle se débrouillait bien, en haut. Mais il n'avait pas encore fini... Alors il l'allongea, et continua son baiser tendre et fougueux à la fois. Tandis qu'il la pénétrait avec un peu plus d'ardeur. Pour encore faire grimper la jauge de plaisir. Et la jeune femme. C'était décidé. La première personne ici qui était avec lui dans son lit, Kitty... Il lui donnerait son amitié, et une confiance sans bornes, comme elle avait donné son corps.
Il allait toujours un peu plus loin. S'enfonçait un peu plus. Et parsemait le corps de Kitty de baisers brûlants, tendres. Alors que ses mains caressaient la poitrine de la jeune femme. Et que ses lèvres trouvaient de plus en plus celles de cette dernière... Il lui donnerait du sexe, et son amitié...
A elle de faire ce qu'elle voudrait... Il resterait son ami, et lui donnerait ce qu'elle vourait, quand elle le voudrait... (Sauf bien sûr quand il est avec Emy ^^)... Alors... 'Kitty'...?


Dernière édition par le Sam 12 Aoû - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kitty Soroa
Pensionnaire
Kitty Soroa

Féminin Nombre de messages : 25
Age : 25
Localisation : Pensionnat Heïki, chambre 7...
Date d'inscription : 07/08/2006

Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| EmptyVen 11 Aoû - 17:59

Shinzo avait posé ses mains sur les hanches de Kitty et se retenait avec peine de ne pas soupirer. Kitty sourit intérieurement. Elle n'avait jamais fait ça auparavant et apparement, elle faisait ça bien. Ses mains circulaient sur le torse de Shinzo et cela lui plaisait de faire ça. Et voir que cela donnait du plaisir au jeune homme la fit sourire.

"Eh bien, 'Kitty'... Tu es promise à un bel avenir! Hum... Reste encore certaines choses à améliorer, comme ta technique quand au chevauchement, ou alors ton contact avec l'autre... Laisse moi te montrer."

Il se redressa et s'attaqua au cou de Kitty aux moyens de baisers, Fougueux et brûlant. La jeune femme fut parcourue par des décharges électriques qui la firent pousser quelques gémissements. La main gauche de Shinzo avait quitté les hanches de Kitty pour lui carressé le dos. La jeune femme se retena difficilement d'éclater de rire. Elle était horriblement chatouilleuse! Même des massages, elle ne pouvait supporter sans rire aux éclats. Elle se cambre légèrement lorsqu'il la griffa. Cela la fit frissonner.
Shinzo lui mordillait à présent le cou. Il s'accrochait à elle.


*Je vais avoir un beau suçon après...*

Ensuite, il fit glisser son ongle le long de son dos, en commençant sous l'oreille gauche. Cela donna la chair de poule à Kitty. Il était à présent dans le bas de son dos et lui éffleurait doucement son tatouage. Ca la chatouillait fort mais elle ne devait pas éclater de rire maintenant. Elle se contenta de sourire encore.

"Tu comprends? Le corps humain recèle une infinité de zones hyper sensibles... Et je te préviens... Tu n'es pas tirée d'affaire. Je te les apprendrai toutes. Pour ton plaisir, comme pour celui de tous ceux que tu rencontreras.
Je te retiens dans cette chambre, jusqu'à ce que tu n'aies plus rien à apprendre. Je serai ton professeur, ton confident, ton ami. Apprends le sexe avec moi, et donne moi ton amitié si tu le veux. Et à présent, je vais t'apprendre autre chose..."

Avec Shinzo, le sexe devenait presque un jeu d'enfant. Et c'était décidé. Elle lui donnerait tout ce qu'il voudrait. Elle lui appartiendrait. Même si elle ne pourrais jamais avoir Shinzo, elle lui donnerait tout.
Il décolla ses lèvres de son cou pour les poser sur celles de Kitty. Il fit pénétrer sa langue à l'intérieur de sa bouche et leur langue se lièrent. Kitty aimait ça. Et le sexe aussi. Celui qui était devenu son pire ennemi devenait, avec Shinzo, son meilleur ami.
Il l'allongea, sans pour autant interrompre ce langoureux baiser. Il la pénétra avec un peu plus d'ardeur. Kitty gémit un peu de plaisir. Il s'enfonçait toujours un peu plus loin en elle et cela plaisait à Katherine. Il couvrait son corps de baisers brûlants, électrisant Kitty à chaque fois. Il caressait sa poitrine et Kitty en frissonna de plaisir. Shinzo retrouva les lèvres de la jeune femme. Kitty savait qu'elle aurait au moins son amitié. Avec du sexe en plus.


"Je suis toute à toi"
Revenir en haut Aller en bas
http://parade-oxal.skyblog.com
Shinzo Makamaki
Pensionnaire
Shinzo Makamaki

Masculin Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Somewhere in Heïki
Date d'inscription : 01/07/2006

Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| EmptyVen 11 Aoû - 19:27

"Je suis toute à toi"

Ces mots résonnaient dans sa tête. Elle se donnait donc entièrement à lui. Cela le fît sourire. Elle pensait peut-être ce qu'elle disait, mais d'ici quelques temps elle regretterait ses propres mots. Après tout, être enchaînée à un homme que l'on aimerait, et qui n'éprouverait pour elle que de l'amitié, serait insupportable. Aussi il la considéra un peu plus. Elle était peut-être possessive, mais il s'était décidé à faire d'elle son amie, et amante. Rien que cela, dirait-on?
Pour lui c'était beaucoup. Enorme, même. Puisque, si les femmes étaient légion dans son lit depuis une année, les amies et/ou personnes avec qui il faisait autre chose que coucher étaient rares. En fait il y en avait une. C'était Adachi. Qui visiblement ne se souvenait pas de lui. Mais lui si. Elle avait été la seule avec qui il avait parlé durant des heures. Et sans la moindre intention de coucher avec. Ce jour-là, il avait ressenti de la compassion. Et il voulait pouvoir sentir de l'amitié en lui. Chose qui n'était plus depuis bien longtemps. Alors faire de Kitty son amie avait à ses yeux une grande importance.

Il ne voulait pas lui dire, mais elle semblait déjà bien importante à ses yeux. La première personne avec qui il couchait dans ce pensionnat, mais aussi celle à qui il promettait son amitié. Et à qui il était presque prêt à tout. La personne ayant ce privilège étant dans son coeur... Emy...
'Je t'aime tellement Emy... Qu'as-tu fait de moi? Pourquoi m'as-tu ensorcelé? Je t'aime alors que cela fait seulement quelques heures que l'on se connaît... Je t'aime à la folie. Comment as-tu capturé mon coeur en aussi peu de temps, alors que toutes celles que j'avais croisé avant n'avaient jamais réussi à me décrocher de sentiments...? Je n'ai même pas couché avec toi, pourtant... Je n'ai même pas touché ton corps... Ton seul visage m'a suffi...'
Shinzo pensait beaucoup trop à Emy. Mais la, il se concentrait sur Kitty. Qui semblait atteindre le paroxysme du plaisir. Et si elle était sérieuse? Et si elle se donnait entièrement à lui? Et si elle ne se donnait qu'à lui...?
Ses mouvements se faisaient de plus en plus profonds. Et plus intenses aussi. Comme s'il savait que la jeune femme n'allait pas tarder à plier, et à succomber au plaisir, il accéléra la cadence. A présent il atteignait le point de plaisir tant recherché, et il le côtoyait de plus en plus. Ses baisers, originellement brûlants, se faisaient à présent aussi chauds que la braise. Cela devait être insoutenable pour Kitty.
Mais ca l'était aussi pour Shinzo, qui n'était pas loin de succomber lui aussi. Mais il ferait tout pour le plaisir de la jeune femme. Ainsi, sa langue parcourut le cou de sa douce amie, puis se dirigea vers ses seins. Arrivé ici, il prît soin de parfaitement traiter ceux-ci, par des coups de langue stimulant le téton, puis des cercles plus ou moins grands.

Finalement, cette rencontre était une bonne chose. Il avait gagné en elle une élève et une amie. Il voulait qu'elle devienne sa confidente. Celle à qui il dirait tout. Et qui lui dirait tout...
Ils ne se cacheraient jamais rien... Et il voulait le dire... Alors, il approcha sa bouche, et embrassa Kitty, avant de lui dire


" 'Kitty'... Je veux que tu deviennes ma confidente... Je ne te cacherai rien, je te dirai tout... Kitty, j'ai envie de toi... Envie que tu deviennes ma meilleure amie. Et qu'un jour tu me surprennes en tant qu'élève..."

En fait, il lui avait tout dit. Alors il l'embrassa encore, alors qu'il la sentait se contracter. Elle y arrivait. Alors il accéléra encore. Le rythme était très élevé, et cela se faisait insoutenable, autant pour lui que pour elle. Puis il n'empêcha pas le cri de la jeune fille. Qui savourait sans doute quelque chose qui lui était nouveau.
Il n'empêcha pas ce cri, c'était naturel. Et il voulait à présent qu'elle lui dise ce qu'elle avait sur le coeur. Qu'elle lui parle. Ou au moins qu'elle essaye, après s'être remise... Puis le plaisir venait aussi pour lui. Alors il étouffa son gémissement, et mordilla l'oreille de Kitty, pour rendre le plaisir, et la torture, encore plus insoutenables. Et aussi pour qu'elle atteigne une seconde fois, en route, ce point culminant. Il était au paroxysme de son plaisir, - du moins il n'avait jamais atteint aussi haut, mais atteindrait sûrement plus haut, si Emy voulait de lui - , et il se décida à la faire revenir avec lui. Faire en sorte qu'elle le rejoigne. Puis, une fois ce délice fait, il se lacha, et jouît du plaisir qu'il avait eu, avant de s'allonger, plutôt fatigué. Exténué, même, mais heureux...


Dernière édition par le Sam 12 Aoû - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kitty Soroa
Pensionnaire
Kitty Soroa

Féminin Nombre de messages : 25
Age : 25
Localisation : Pensionnat Heïki, chambre 7...
Date d'inscription : 07/08/2006

Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| EmptyVen 11 Aoû - 20:06

Kitty pensait vraiment ce qu'elle venait de dire. Elle savait que cela aurait aussi des conséquences. Mais, à vrai dire, elle s'en fichait pas mal. Pour le moment, elle prenait du plaisir. Et elle voulait en profiter aussi longtemps que cela durerait.
Il accéléra le rythme. Toujours plus vite. Ils étaient tous proches maintenant. Tellement proche que cela en devenait insoutenable pour Kitty. Les baisers de Shinzo se faisait tellement chaud qu'elle cru qu'elle allait brûler vive de plaisir. Sa langue parcouru une fois de plus le cou de Katherine avant de descendre sur ses seins. Ensuite, il l'embrassa une nouvelle fois avant d'ajouter:


" 'Kitty'... Je veux que tu deviennes ma confidente... Je ne te cacherai rien, je te dirai tout... Kitty, j'ai envie de toi... Envie que tu deviennes ma meilleure amie. Et qu'un jour tu me surprennes en tant qu'élève..."

Kitty voulut lui répondre qu'elle ferait n'importe quoi pour lui mais il ne lui laissa pas le temps d'ouvrir la bouche.
Il l'embrassa encore et elle se contracta. Elle y était presque. Elle n'avait jamais ressenti ça de sa vie mais elle se promit de recommencer. Il accéléra un peu plus. Elle allait mourir là si elle n'atteignait pas bientôt le "sommet".
Ca y est, elle y était. Kitty cria et Shinzo ne l'en empêcha pas. Se fut ensuite son tour. Il étouffa son gémissement et mordilla l'oreille de la jeune femme. Et c'était reparti pour Kitty. Elle allait atteindre une fois de plus le "sommet" de son plaisir. Quand se fut fait, elle retomba sur le lit. Elle était fatiguée mais très heureuse. Finalement, il n'était pas si mal ce pensionnat!


"Pour un premier jour, je suis déjà comblée par ce pensionnat! Shinzo, se fut les plus beaux moments de ma vie!"
Revenir en haut Aller en bas
http://parade-oxal.skyblog.com
Shinzo Makamaki
Pensionnaire
Shinzo Makamaki

Masculin Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Somewhere in Heïki
Date d'inscription : 01/07/2006

Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| EmptySam 12 Aoû - 16:07

Décidément, cette Kitty était vraiment adorable. Elle était capable de tout lui donner. Et c'était une belle preuve d'affection de sa part. De l'amour, peut-être? Shinzo n'an savait rien. En fait, il espérait qu'elle se donne à lui. Mais pas qu'elle tombe amoureuse de lui. Car cela la ferait souffrir. Et lui aussi, par la même occasion.
Allongé, il la tenait au creux de son épaule. Un petit câlin après avoir eu un très beau moment avec elle, c'était la moindre des choses. Et puis, elle avait montré beaucoup d'envie (normal, me direz-vous...) et d'application. Elle était vraiment douée, et attachée au beau jeune homme qui lui tenait compagnie. Leur relation avait débuté. Une amitié sulfureuse, qui serait dominée par le sexe. En fait, cela gênait un peu Shinzo, qui n'avait jamais couché avec une amie. D'habitude, soit c'était un coup d'un soir, soit il avait des sentiments amoureux pour la personne. M'enfin, ça innovait. Et puis, c'était pas si mal que ça. Surtout que Kitty était une véritable déesse envoûtante.
Eirey pensait déjà aux nombreux heureux qu'elle ferait. Déjà que lui, qui était un habitué du sexe, un expert même, aurait-on pu dire, avait pris énormément de plaisir. Plus qu'il n'en avait eu auparavant avec une personne. Enfin, sans compter Kaina, son initiatrice, et Cecilia, celle à qui il avait tout donné. Et comme il n'avait pour l'instant encore rien eu avec Emy, il ne pouvait pas savoir. Même s'il était persuadé qu'il aurait encore plus de plaisir.

Il sentait qu'elle était exténuée. Complètement vidée de toute énergie. Et si elle voulait redécouvrir le plaisir, il faurait qu'elle patiente un peu, car là elle ne pourrait plus continuer. En fait, si, mais elle serait vraiment trop épuisée après. Puis, la jeune femme, collée à lui, lui murmura une confession très agréable


"Pour un premier jour, je suis déjà comblée par ce pensionnat! Shinzo, ce furent les plus beaux moments de ma vie!"

Le jeune nippon sourit. Donner autant de plaisir à Kitty lui faisait du bien. En fait, il y avait deux personnes avec qui il aurait aimé le faire, avant que la jeune femme n'entre dans sa chambre. Adachi Sakuranbo, puisqu'il la connaissait pas trop mal, et qu'il ne l'avait pas fait lors de leur rencontre, et Emeline Suou. Pour Emy, la question ne se posait même pas. Il l'aimait et voulait lui faire l'amour. Tendrement, passionnément, amoureusement.
Puis il vît la jeune femme fermer les yeux. S'endormait-elle? Il lui semblait bien, vu la fatigue qu'elle semblait traîner. Elle semblait si heureuse. Etait-ce lui qui lui avait donné un tel sourire? Il la voyait, visiblement morte de fatigue, se blottir contre lui. Alors il la regarda un moment, puis une fois qu'il eût l'impression qu'elle était endormie, il la posa délicatement sur le coussin, déposa un doux baiser sur ses lèvres, puis se leva. Bon, où étaient ses affaires... Là... Oh, il y avait une corbeille pour le linge. Parfait. Il mît alors ses affaires dedans, et plia celles de Kitty, qu'il posa sur une chaise non loin de son lit. Maintenant, il fallait prendre soin d'elle, pour qu'elle ne tomba pas malade. Alors il l'installa dans la couverture, pour qu'elle soit bien au chaud. Après tout, ici les nuits semblaient être très froides.

Il se dirigea vers son armoire, et prît un nouveau boxer, blanc, une chemise blanche elle aussi, et un baggy, toujours blanc. Ensuite, il prît ses chaussures et une paire de chaussettes. Et s'habilla tranquillement sur son lit. Il était ainsi tout de blanc vêtu. Et ne boutonna que les boutons centraux de sa chemise. Une habitude, aurait-il dit.
Enfin, il se dirigea vers la porte. Il allait se défouler à la salle de théatre. Un besoin de chanter et de jouer un peu. Alors il regarda une dernière fois Kitty dormir. Elle ressemblait à un ange. Il avait de la chance. Avoir une amie comme elle était une grande chose... Finalement, il se rapprocha, et lui donna un dernier baiser, avant de s'éloigner de nouveau


"Bonne nuit, douce Kitty. Ma belle amie. Pour moi il est grand temps de jouer, et pour toi il est de dormir. Demain s'annonce être un jour encore meilleur..."

Et sur ces mots, il ouvrit la porte. Son idée? Sa destination? La salle de théatre, en espérant qu'il y aurait une guitare, un violon, ou même une batterie là-bas...
Revenir en haut Aller en bas
Kitty Soroa
Pensionnaire
Kitty Soroa

Féminin Nombre de messages : 25
Age : 25
Localisation : Pensionnat Heïki, chambre 7...
Date d'inscription : 07/08/2006

Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| EmptySam 12 Aoû - 16:42

Kitty s'était blottie contre lui. Elle sourit et ferma lentement les yeux. Elle était trop fatiguée pour les garder encore ouverts. Elle s'endormit paisiblement.

Quand elle se réveilla, elle garda encore les yeux fermés quelques instants. Kitty était sûre que Shinzo était parti retrouvé Emeline au moment même où elle avait fermé les yeux. Mais, instinctivement, elle posa sa main à côté d'elle. Rien. Enfin, si, les draps dans lesquels elle était enveloppée. Kitty sourit et ouvrit les yeux. Elle se redressa sur un coude et regarda autour d'elle. Ses vêtements étaient soigneusement pliés sur une chaise proche de son lit. Kitty décida donc de s'habiller. Combien de temps avait-elle dormi? Elle n'en avait aucune idée. Elle voulut regarder sa montre mais elle avait oublié de changer l'heure suite aux décallage horaire.
Une fois habillée, elle s'assit sur le lit. Qu'allait-elle faire maintenant? Elle regarda son gros orteil et vit que l'ongle s'était retourné de moitié. Le sang avait séché sur sa peau.


"Aïe!"

Elle avait essayé de gratter la croûte rouge.
Kitty n'avait rien d'autre à faire. Alors, elle sortit un carnet de cuir noir de sa valise, l'ouvrit et se mit à écrire. Elle allait composer une nouvelle chanson. Cela ne lui servirait sûrement à rien puisque elle ne reverrait jamais son groupe. Mais puisqu'elle n'avait que ça à faire...
Elle ouvrit la porte et partit vers la salle de théâtre. Peut-être y trouverait-elle l'inspiration?
Revenir en haut Aller en bas
http://parade-oxal.skyblog.com
Contenu sponsorisé




Chambre n°7 |Makamaki| Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°7 |Makamaki|   Chambre n°7 |Makamaki| Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre n°7 |Makamaki|
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pensionnat Heïki :: {Dortoirs} :: ~>Dortoirs (côté droit : filles/ côté gauche : garçons)-
Sauter vers: